Nous avons beau agir en mettant des choses en place, parfois, nous avons quand même l’impression que “ça déconne”.

Pas le moral,
Pas de motivation,
Des pulsions addictives,
Des cogitations,
Des maladies,
Des conflits…

Bref, une impression générale de non-harmonie ou de dysharmonie ou d’harmonie partielle.

Alors, pour s’autoriser à parvenir à un bien-être, voici 4 champs à explorer.

Pourquoi ? Parce qu’ils sont tous en interaction les uns avec les autres. Parce qu’ils sont tous importants. Parce qu’ils représentent un tout, une sorte de système qui nous détermine.


Les 4 champs

1/ Notre santé

Bien entendu la santé est number one ! Et elle est vaste.

Reprenons par exemple sa définition par l’OMS :

La santé est un état de bien-être complet physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

Le mot important ici c’est “complet”. Ce n’est donc pas seulement soigner son rhume ou sa myopie, c’est aussi, prendre soin de ses émotions par exemple.

 

2/ Notre hygiène de vie

En connexion étroite avec notre santé, il y a notre hygiène de vie.

Comment vivons-nous ? Comment satisfaisons-nous à nos besoins ? Comment organisons-nous notre vie ?

Potentiellement, notre hygiène de vie peut être large mais il me semble que trois éléments sont à privilégier :

  • Notre alimentation (équilibrée et débarrassée autant que possible, d’éventuels enjeux émotionnels)
  • Notre sommeil (réparateur)
  • Notre niveau de stress (régulé et discontinu)

Ce trio est une des clés de notre bien-être quotidien. En essayant de les équilibrer, nous alimentons notre énergie positive.

 

3/ Des occupations épanouissantes

Qu’elles soient rémunérées, bénévoles, domestiques ou de loisir, nos activités doivent nous apporter du bon.

Elles doivent pouvoir nous motiver, nous épanouir, nous faire sentir utile ou créatif, nous apporter du fun, nous donner envie d’avancer,…

Sans cela, au bout d’un moment, le point 1 et le point 2 se mettent à envoyer quelques signaux de ras le bol 😉
A nous donc, d’aller vers ce qui nous rend heureux.

Même si cela titille notre zone de confort…

 

4/ Des relations harmonieuses

Manger équilibré face à une personne avec qui nous sommes en conflit, c’est bof non ? Et je ne parle pas que de digestion !

Des relations harmonieuses sont des relations dans lesquelles nous sommes à notre place et l’autre aussi. Ce sont des relations dans lesquelles la communication est possible et désirée par tous. Ce sont des relations basées sur le respect, la bienveillance et la confiance.

Ce sont des relations dans lesquelles l’altérité est vécue comme une force et non comme une menace.

Ce sont des relations dans lesquelles nous pouvons exister en tant que tel avec nos différences, nos différents, nos rythmes, nos avis, nos décisions,…

Bref ce sont des relations qui nous éveillent et nous donnent de l’énergie !

 

Alors ? Vous en êtes où dans vos 4 champs ? L’un d’entre eux est-il un peu laissé à l’abandon ? Avez-vous commencé à investir sur un des aspects en particulier ? 😉

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Website Protected by Spam Master