Sophrologie, hypnose, yoga, kinésiologie, réflexologie, psychanalyse, magnétisme, faciathérapie, ostéopathie, diététique, naturopathie, acupuncture, reiki, massages, SPA, soins esthétiques, méditation, relooking, coaching, thérapies…  etc.

Y a de quoi faire ! Vous n’avez plus aucune excuse pour rester les bras ballants à vous trainer votre mal-être. Tout est là sous vos yeux. Un coup de fil et c’est parti pour l’harmonie ab-so-lue 🙂

Fastoche.

Sauf que…

Trop de choix tue le choix… et donc toute la démarche de mieux-être…  Alors autant rester chez soi avec ses douleurs et ses maux (et ses vieilles chaussettes et son chat).

Confortable.

Sauf que…

Il est possible de trouver l’approche qui (vous) va bien. Si si ! Pour cela, je vous propose trois étapes :

1/ Remettre de l’ordre (dans votre vision)

Allez c’est parti pour le ménage de printemps (où ça un printemps ?). On prend des feutres et une feuille puis on trie, on range, on classe par dossier :

·         Ce qui (selon vous) relève de la beauté et de l’esthétisme 

·         Ce qui (selon vous) relève de la santé (dans le sens médical)

·         Ce qui (selon vous) relève des médecines dites douces ou alternatives

·         Ce qui (selon vous) relève du développement personnel.

Pour pimenter le tout, vous constaterez que certaines disciplines ou méthodes peuvent être mises dans deux catégories. Qu’à cela ne tienne !

Faites votre cuisine puis analysez-la. Qu’en pensez-vous ? Avez-vous eu recours à un professionnel de l’un de ces secteurs ? Quelle expérience avez-vous fait ? Êtes-vous satisfait ? Y a-t-il un champ qui vous est inconnu ? Voire qui vous fait peur ?

Chacun d’entre nous a des croyances, des avis, des a priori, des expériences aussi. Ainsi ce ménage de printemps est somme toute, personnel.

2/ Choisir… avec discernement 

Cela fait peut-être un moment que cela vous trotte dans la tête : vous avez envie d’essayer par exemple…  la sophrologie (je dis ça je dis rien).

Avant de vous lancer, renseignez-vous auprès de votre entourage (qui a peut-être testé) ou auprès de fédérations professionnelles (qui peuvent mettre à disposition des annuaires de praticiens). Certaines disciplines sont règlementées, d’autres pas… Il y a donc des risques de non sérieux. Et c’est très sérieux.

3/ Tester !

Cet article n’aurait pas sa place dans cette rubrique s’il ne proposait pas une citation bien-êtrologique… La voici donc. Nous la devons à Ruppert Barnes (écrivain) qui à en croire son propos semble être un homme pragmatique :

Qui n’essaie pas, ne sait pas.

Et bam !

Rupp a raison. Rien de mieux qu’un petit échange téléphonique pour exposer sa démarche et échanger avec le professionnel sur celle-ci. Car c’est dans cet interstice que vous obtenez déjà des informations pour vous conforter (ou pas) dans votre choix. Écoutez votre intuition et votre ressenti.

Vous laissez 2 messages et personne ne vous rappelle ? Vous ne vous êtes pas senti accueilli, entendu ? Ou au contraire, la personne a parfaitement reformulé votre besoin, le courant est bien passé ? Vous avez la possibilité de tester avant de vous décider* ? Ecoutez-vous.

A ce stade j’ai envie de vous dire : chacun son truc ! Certains se roulent par terre de bonheur après leur séance de reiki, d’autres estiment que le reiki, c’est trop bizarre pour eux. Eh bien pourquoi pas ? Mais avant de se faire un avis, peut-être faut-il tester ? Essayer quelque chose de nouveau, avec un professionnel sérieux. Sortir un peu de sa zone de confort pour faire une expérience nouvelle… Car certains rencontres peuvent être déterminantes sur le chemin vers soi…


[* Celles et ceux qui ne sont pas trop loin de Bordeaux, peuvent par exemple venir découvrir la sophrologie durant 30 minutes avec moi, et ce gratuitement. A bon entendeur… ]

2 Comments

  1. Aymeric.G

    Merci pour ce bel article qui résume parfaitement ma vision et mes actions! Si je passe par Bordeaux, je te ferai signe pour tester la sophrologie!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>