Vous vous souvenez lorsque nous étions enfant ou ado, chaque matin, la maitresse puis les profs faisaient l’appel.

Nom après nom, souvent par ordre alphabétique, il fallait écouter puis répondre “présent”.

Le processus permettait de vérifier si nous étions bien là physiquement.

Assis au fond de la classe, accoudés au radiateur, nous étions là oui.

Mais pas tout à fait.

Nous jetions des coups d’œil à la cour de récré pour observer les allers et venues de nos camarades.

Nous papotions le plus discrètement possible avec notre meilleure copine.

Nous dessinions des trucs sur le bord de notre copie double en rêvassant.

 

Bref, parfois nous étions là, présent dans cette classe, mais sans l’être réellement.

Notre enveloppe corporelle reposait sur la chaise mais notre esprit vagabondait…
Pour diverses raisons d’ailleurs : du désintérêt, de l’ennui,…

Aujourd’hui, devenue adulte et sophrologue, il m’apparait que la question de notre présence est fondamentale.

 

Corps es-tu là ?

La question de notre présence passe bien sûr par notre présence physique : notre corporalité en conscience (comme on dit en sophrologie).

Là par exemple, alors que vous me lisez sur votre smartphone ou votre ordinateur, prenez conscience de votre corps en position debout ou assise.

Sentez quelles parties de votre corps est en contact avec le sol ou avec une chaise.

Ressentez si des parties de votre corps sont plus présentes à votre conscience ou si votre sensation est globale.

Enfin, prenez conscience de votre respiration et des petits mouvements de votre corps dans notre ventre, dans votre cage thoracique ou dans vos narines…

 

Esprit es-tu là ?

Notre qualité de présence passe aussi par notre présence mentale, notre disponibilité mentale à ce que nous vivons ou ressentons.

Tout comme il y a quelques années, au collège ou au lycée, vous pouvez être présent à la réunion d’équipe hebdomadaire mais penser à vos prochaines vacances ou à la moutarde qu’il faut ajouter à la liste des courses.

Dans ce cas, êtes-vous réellement présent ?

Réellement présent oui mais pas totalement présent.

 

Pourquoi harmoniser le corps et l’esprit ?

Alors bien sûr nous pouvons toujours faire acte de présence dans notre être et notre agir mais nous échappez par la pensée. L’essentiel étant de le faire en conscience ! 

Je fais ma vaisselle tout en pensant à l’organisation de ma soirée-filles à venir. => Je choisis de mettre ma conscience sur ma soirée-filles.

Je joue avec mes enfants mais je pense au dossier Trukmuch. => Je prends conscience que ce dossier me préoccupe et qu’il envahit mon espace-mon temps familial. Soit j’accepte cet état de fait car j’ai du mal à lâcher ce dossier pour le moment. Soit je décide de faire autrement : de jouer en conscience avec mes enfants durant 1h puis de m’accorder 30 minutes ensuite pour me sécuriser sur le dossier Trukmuch).  

 

Car oui, de façon quotidienne et parce que notre cerveau (rappelons-le encore et encore) ne peut pas faire deux choses à la fois : la voie de la réunification du corps et de l’esprit dans un même espace-temps est sans doute l’accès le plus efficace à la conscience et à l’authenticité.

Et donc à notre capacité à prendre soin de équilibre.

Ainsi, chaque jour, nous pouvons prendre le temps d’observer quelle présence à nous-même nous avons à tel ou tel instant.

Suis-je là ? Mon corps est-il là ? Mon esprit est-il là ? Sont-ils présents ensemble ici et maintenant ? Suis-je conscient de ma présence ici et maintenant ? Suis-je conscient de ce que je ressens ou de ce que je fais ? Suis-je conscient de ce qui m’entoure, des personnes autour de moi ? Etc.

 

Cela parait simpliste à certains mais “faire l’appel” de soi est un cadeau que nous pouvons nous offrir chaque matin par exemple ou au cours de notre journée.

Faire l’appel de soi permet :

de mieux fixer l’instant présent (et d’éviter les “J’ai pas vu le mois d’avril passer !”).

d’écouter et de recevoir ce qu’il se passe en nous (sinon, qui le fait ?).

d’accueillir en les respectant, nos états et nos émotions.

de faire des choix plus justes et plus en adéquation avec nos besoins réels.

d’être plus serein.

 

Alors ? Êtes-vous présent ? 😉

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>