Mes clients le savent, je n’aime pas bien ce mot de « lâcher-prise ». Et je le dis volontiers ici !

Je ne l’aime pas parce que lorsque l’on fait partie des personnes qui ont besoin de contrôler, de maîtriser, de vérifier, de ne pas se laisser déborder, lâcher-prise est totalement flippant et on peut le dire : abstrait.

Ainsi, dire à ces personnes des phrases du genre :

Ne t’inquiète pas, ça va aller.
Fais-moi confiance.
Laisse, je m’en occupe.
Détends-toi, ce n’est pas grave.
On verra cela une autre fois.
Demande à Untel(le) de t’aider.
Prends de la distance.

Est vain.
Inutile.
Contre-productif.

Le principal problème du lâcher-prise, c’est qu’avant de pouvoir lâcher, il faut savoir ce qu’on tient.

Car ça leur fait le même effet que si vous leur parliez chinois.

Ils ne comprennent pas.

Pour apprendre à lâcher-prise, il faut d’abord apprendre à s’aimer.

C’est cela qu’on tient lorsque l’on a du mal à lâcher-prise :

un besoin d’amour,
un besoin de reconnaissance,
un besoin de validation,
un besoin de performance,
un besoin de valorisation,
un besoin de confiance en soi,
un besoin de sécurité,
etc.

Bref, on doit apprendre à s’aimer pour se lâcher les baskets.

Comment ?

En premier lieu, en s’accueillant exactement tel que l’on est : avec des potentiels, des vulnérabilités, le droit de ne pas être parfait et au taquet tout le temps.

En baissant cette barre tellement haute que personne ne peut l’atteindre. Il ne s’agit pas de devenir laxiste, bordélique, jmenfoutiste. Non.

Il s’agit plutôt d’arrêter de revoir 87 fois le ppt avant la réunion de cet après-midi.
Il s’agit de reporter le ménage à demain pour profiter de sa famille.
Il s’agit de laisser son/sa partenaire de vie prendre des initiatives sans le briefer, sans le rectifier, sans le juger, sans le conseiller, sans le guider.
Il s’agit de se féliciter plus au quotidien. De se juger moins.
Il s’agit de diviser les to-do lists par 3.
Il s’agit de s’occuper plus de soi et moins des autres qui la plupart du temps, n’ont rien demandé dans ce sens.
Il s’agit d’ancrer en soi qu’on est une personne formidable, que l’on peut aimer telle qu’elle est.
Il s’agit d’arrêter de tout prendre personnellement.

Il s’agit de prendre plus de plaisir dans la vie, au quotidien, dès que possible.

A mon sens, c’est le seul chemin possible pour parvenir à lâcher-prise ou plutôt à laisser vivre ce qui le doit.

Si vous faites partie de la « team contrôlante », n’ayez aucune crainte. Vous êtes tellement sérieux, loyaux, droits, que vous ne risquez pas de tomber dans le laisser-aller le plus total. Aucun risque.

Par contre, en apprenant à vous aimer, vous serez plus heureux, plus détendu, plus souriant, plus satisfait et plus agréable avec votre entourage.

Essayez ! (Et si c’est difficile, prenons RDV 💚)

Partagez !

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.