reconnaissanceC’est fou comme ça fait plaisir lorsque nos invités s’exclament en avalant une bouchée de notre recette préférée « mmmm c’est trop bon ! ». Et c’est la même chose lorsque Duboss nous remercie et nous félicite pour notre boulot.

Des exemples, il y en a beaucoup et dans tous les secteurs. Même le sourire de remerciement de la petite mamie que nous aidons à faire traverser nous ravit et nous remplit pour la journée !

Pourquoi ?

Parce que nous avons tous besoin de reconnaissance ! Être reconnu pour nos actions ou nos qualités, c’est se sentir utile et aimé. C’est sentir que nous avons de la valeur aux yeux des Autres.

Pour autant, avoir besoin de reconnaissance de la part de tous et tout le temps, peut rendre la vie difficile… Chercher l’approbation sans arrêt pour tout ce que nous disons ou faisons, révèle dans de nombreux cas : un manque de confiance en soi, un énorme besoin d’amour non comblé ou peut-être une blessure ancienne qui ne parvient pas à s’estomper.

Alors où mettre le curseur ? Comment savoir si notre besoin de reconnaissance est un outil ou un but ?

1/Apprendre à se connaitre, identifier ses compétences, ses talents, ses atouts, ses qualités… Bref tout ce pour quoi nous avons déjà reçu de la reconnaissance et qu’il faut à présent établir comme acquis ! Donc arrêtez de tester votre gâteau au chocolat « de la mort qui tue » auprès de toute la Terre, vous le savez qu’il déchiiire grav’! Alors savourez votre talent 🙂

2/ Identifiez vos moments de désarroi ou de doute. Êtes-vous en attente de quelque chose ? Êtes-vous en attente de l’approbation de la part de quelqu’un ? Si oui, donnez-vous la reconnaissance que vous attendez ! Qui mieux que vous, vous connait ? (à part votre animal de compagnie évidemment)…

3/ Si les points 2 et 3 ne sont pas évidents, voire carrément abstraits : envisager de se faire aider, avec la sophrologie par exemple 😉 Histoire de ne plus dépendre que des autres, histoire d’apprendre à s’apprécier, histoire de vivre pour soi et d’être mieux dans sa peau…

Finalement le besoin de reconnaissance, c’est encore et toujours une question de modération ! Avoir besoin de reconnaissance oui un peu bien sûr, mais quand c’est trop… cela cache peut-être autre chose.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>