Pour certains, ce sont les fêtes de fin d’année (le Père Noël et tout son attirail), pour d’autres l’idée même de devoir remplir une valise pour les vacances (et s’il pleut, et s’il faut trop chaud, et si la neige est trop molle) et pour beaucoup, c’est la rentrée de septembre….

Pour tous, c’est avant tout, beaucoup d’angoisse !

Et ça peut prendre différentes formes avec diverses intensités : de l’anxiété, du stress, de la panique, de l’inquiétude, du souci, de l’appréhension… Faites votre choix.

Bref, que des émotions et des ressentis négatifs qui prennent la tête et qui font mal au ventre …

Alors que faire pour que cette angoisse de la « rentrée de septembre » ne devienne pas chronique ?

Propositions :

1/ Aimanter la plus belle photo de vos vacances sur le frigo (voire mettez la en fond d’écran en plus) ou si vous n’êtes pas partis, aimanter une carte postale d’un paysage que vous trouvez magnifique, joli, reposant,… bref, que vous kiffez.

Pourquoi ? Pour ne jamais oublier que dans la vie, il n’y a pas que de l’angoisse. Il y a aussi du plaisir, du beau, de l’amour, du positif, de l’harmonie, de la détente,… CQFD.

2/ Prendre conscience de son angoisse. Oui à l’approche de la rentrée (oh la la j-4 !!), je m’agite dans tous les sens, j’ai le sentiment de devoir passer un oral devant un jury de 300 personnes, je cours je cours… mais vers quoi ? (On se le demande).

Pourquoi ? Prendre conscience c’est d’une certaine façon, réaliser ce qu’il se passe. Et peut-être, l’accepter. C’est une façon de regarder les choses en face. Bravo !

3/ S’organiser au maximum. Là, point de tergiversations : on prend un méga post-it et on fait une liste de ce que l’on a à faire, par thème : papiers, enfants, achats, coups de fil, dossiers pro, médecin…

Pourquoi ? Pour voir l’étendue de la tâche pardi ! On objective pour arrêter de tourner dans tous les sens. On ob-jec-ti-ve !

Et on relit cet article bien-êtrologique 🙂

4/ Planifier en intégrant la possibilité (l’exigence devrais-je dire) de déléguer. Reprendre la liste et mettre en face de chaque tâche, quand et qui.

Pourquoi ? Pour concrétiser et responsabiliser tout notre petit monde ! Il n’y a pas que vous qui rentrez…

5/ S’octroyer des pauses et les intégrer à notre liste de tâches. Hé hé malin non ? Donc au milieu des démarches administratives, « aller au ciné ».

Pourquoi ? Pour le plaisiiiiiir comme disait Herbert (rafraichissement de mémoire ici en vidéo) mais surtout pour injecter un peu de positif et de choses motivantes dans ce moment a priori d’angoisse.

6/ Prévoir la sortie 😉 (vs. la « rentrée »). Penser d’ores et déjà au prochain break : un long week-end ou carrément les prochaines vacances ou tout simplement le diner avec les copains à caler pour de vrai.

Pourquoi ? Pour la motivation. Pour penser à autre chose qu’à la rentrée. Pour se dire que devant, il y des trucs géniaux qui arrivent…

7/ Positiver la rentrée. Oui je sais ce n’est pas facile. Et pourtant, il y a pleins de côtés positifs : la jolie lumière claire de septembre (perso j’adore), le raisin (perso j’adore), la mode automne-hiver, la douceur des températures, nos enfants qui vont intégrer une nouvelle classe et qui auront pleins de choses à vivre et à nous raconter,…

Pourquoi ? Je le dis ou plutôt l’écris souvent : du positif, toujours du positif 🙂 Et avec le sourire s’il vous plait. Voir le verre à moitié plein de préférence !

8/ Retrouver sa routine : et oui, la routine a ses avantages ! On la connait par coeur, elle nous rassure, nous sécurise et donc fait baisser considérablement notre angoisse.

Pourquoi ? Parce qu’avec la routine, pas d’inconnu (a priori), pas de surprise, juste le confort des activités habituelles. Mais vous avez raison, point trop n’en faut 🙂

9/ S’interroger quand même un tout petit peu sur cette angoisse qui revient chaque rentrée… D’où vient-elle ? De votre enfance ? Quand a-t-elle commencé ? Vous appartient-elle vraiment ? Ou bien est-ce celle de votre mère ? De votre père ? De vos frères / sœurs ? Que craignez-vous ? Comment se manifeste t-elle ? Dans quelle sphère de votre vie en particulier ? Etc.

Pourquoi ? Parce que parfois, on se trimballe des vieilleries qui ne sont pas à nous ou bien qui sont à nous mais qu’on peut choisir de mettre hors d’état de nuire (comme ils disent dans les films). Stop, je décide qu’à partir de maintenant, la rentrée de septembre est placée sous le signe de la joie et de l’excitation !! Hiii haaa

10/ Faire de la sophrologie ! Je n’allais pas terminer cet article sans évoquer l’outil par excellence qu’est la sophrologie pour mieux gérer ce moment-là ! Apprendre à relativiser, apprendre à se détendre, apprendre à positiver,…

Pourquoi ? Parce que la sophrologie, ça marche pardi !

Ainsi donc, chers lecteurs, je vous souhaite une rentrée sereine, créative, ambitieuse, calme, organisée, excitante, joyeuse, harmonieuse,… (rayer les mentions inutiles)… Et venez me raconter en commentaire !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>