contrainte_envieCertains jours commencent par une liste. Une liste « de tout ce qu’il faut que je fasse »… Une « to do list ».
Défile alors une chaine de contraintes et d’obligations qui n’en finissent plus.

Il faut que j’aille à la Poste
Il faut que je finisse ce power point
Il faut que je fasse une lessive
Il faut que j’appelle ma mère, les impôts, le médecin, ma copine… (Rayer la mention inutile)
Il faut que j’aille chercher les enfants
Il faut que je fasse le point avec mon collègue
Il faut que je me remette au sport
Il faut (absolument) que je réserve pour les vacances
Il faut que je me dépêche
Il faut que je perde un peu de poids avant l’été
Il faut que….

Je dis STOP ! Car dans la famille Je me mets la pression en permanence, je demande la reine ! (ou le roi).
Ça ne vous fatigue pas ces contraintes à la longue ? Avant même de commencer la moindre de ces tâches, on est déjà démoralisé, démotivé, débordé…
Vous allez me dire, OK mais en attendant, il faut que je fasse comment ? Et bien je vais vous le dire 🙂

1/ Visualisez le but plutôt que le processus.
Il faut que je fasse le point avec mon collègue pour que nous soyons au clair sur ce projet et que nous puissions avancer sereinement.
Il faut que je fasse une lessive pour que je puisse mettre ce pantalon, ce haut, ce slip (Rayer la mention inutile) le week-end prochain lors du barbecue chez les Machins.

2/ Face à une liste de plus de 2 éléments, reportez
Une chose (ou deux) à la fois ! Aujourd’hui vous passez le coup de fil à votre mère, aux impôts, au médecin, à votre copine (rayer la mention inutile) et vous faites le point avec votre collègue. Point.
Demain, vous finirez votre power point et vous mettrez une lessive en route en rentrant ou partant au travail.

Bon évidemment, vous ne pouvez pas différer le fait d’aller chercher vos enfants… du coup :

3/ Priorisez
Identifiez ce qui ne peut attendre (les enfants peuvent attendre…. mais pas plus de 5 minutes) et ce qui peut être fait dans un second temps. La lessive ? Le coup de fil à la copine ? Ne peuvent-ils pas être faits demain ?

4/ Félicitez-vous
Gratitude ! Vous avez réalisé une ou deux tâches aujourd’hui, c’est très bien. Bravo !

5/ Passez du il faut à j’ai envie
Cerise sur le gâteau et à la lumière des points précédents, transformez vos contraintes et obligations en vrais choix. Je vois déjà votre tête…

Par exemple :

Il faut que j’appelle les impôts… (Pas très tentant non ?) => Dites plutôt J’ai envie de régler ce problème rapidement, je vais appeler les impôts de suite.
Il faut que je finisse ce power point (wouhh ça sent la grosse motivation !) => Dites plutôt J’ai envie de finir ce power point jeudi maximum, comme ça je pourrais passer à tel dossier.

6/… Déléguez
Vous n’êtes pas un super héros, enfin si, mais les journées passent vite pas vrai ?
Et puis, vous ne vivez pas sur une ile déserte à ce que je sache. Ainsi, vous pouvez parfois dé-lé-guer.

Les enfants peuvent être récupérés par leur père/leur mère.
La lessive peut être lancée par votre chéri(e) ou votre coloc ou votre mère qui est de passage.
Votre copine peut vous poster votre lettre, la boite est sur son trajet.

Vous voyez ? Contrainte et envie sont dans un bateau. C’est contrainte qui tombe à l’eau, pas vous 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>