Ah la rentrée ! Ça en fait couler de l’encre…
(et des larmes aussi parfois, et pas que chez les moins de 7 ans !).

Sur ce gros dossier, j’ai déjà écrit ça et ça.

Alors pour cette rentrée 2017, j’ai envie de plus de fun !

On y va ? 😉

1/ Souriez !

Essayez, vous verrez, ça change (presque) tout. Collez-vous un sourire ravageur sur le visage et vous attirerez à vous plus de positif [et moins de grincheux].

2/ Rechargez les bons souvenirs

Fermez les yeux et cherchez dans votre mémoire le plus chouette souvenir de vos vacances. Revoyez le jour, le moment de la journée, les personnes présentes, les couleurs, les odeurs, les sons, les sensations, les émotions…
Ancrez tout ce bon au plus profond de vous… Ça vous appartient. C’est du positif offert à toutes les petites cellules de votre organisme.

3/ Réaménagez votre bureau

Peut-être l’avez-vous rangé avant de partir ? C’est bien. Ça clarifie la pensée et ça évite de flipper au retour 🙂 Pour cette rentrée, vous pouvez aller plus loin en réinterrogeant l’utilité et la place des choses présentes. De même, peut-être est-il temps de réparer ou de vous procurer une jolie lampe qui fonctionne ? Une plante verte en forme ? D’installer un petit cadre contenant (évidemment) une photo de vos vacances ? De poser des voilages colorés ?… Voire de virer les vieux dossiers ramasse poussière ! Le contenu est aussi important que le contenant.

4/ Fuyez les relous

Oui fuyez. Ne vous obligez pas à échanger avec Untel(le) que vous ne supportez plus ou qui vous agace profondément. Non STOP ! Arrêtez de subir. Prétextez un truc urgent à faire, un coup de fil, un email… Mais ne gâchez pas votre belle énergie.

5/ Stoppez le multi-tasking

Le multi-tasking (j’avoue je réutilise ce terme entendu à la radio hier matin… ça fait branché non 😉 ?) est le fait de faire plusieurs choses à la fois et de trouver cela normal et satisfaisant. Eh bien non. Ce n’est – tout d’abord – pas possible. C’est la science qui le dit : le cerveau ne peut faire qu’une chose à la fois ; et si nous avons l’illusion de faire plusieurs choses à la fois, en réalité notre cerveau passe de l’une à l’autre mais ne les fait pas simultanément. Et puis, ce n’est pas satisfaisant. Comment vivre le présent et ne pas dire fin septembre “Punaise je n’ai pas vu le mois passer !” ? Comment faire ce que l’on fait en conscience ? Pas en faisant du multi-tasking en tout cas…

6/ Adoptez un animal de compagnie

Un berger allemand ou un poisson rouge en fonction de la place que vous avez. L’idée est de s’en occuper. De le chouchouter. Et du coup, de penser à autre chose qu’au boulot, en rentrant à la maison.
Autres options : lire un bon roman bien scotchant, faire des enfants, prendre des cours de japonais…

7/ Posez vos prochaines vacances

Ou juste une journée de congé pour prolonger un week-end. Ça ne coute rien et ça fait plaisir ! Vous déciderez plus tard de ce que vous en ferez mais positionnez un break, une pause dans les semaines qui arrivent.

8/Clarifiez la notion d’urgence

Avec tout le monde : votre boss, votre chéri(e), vos enfants, votre animal de compagnie (voir point 6). Pour ne pas considérer que tout est urgent, il est indispensable de 1/ réinterroger cette notion et 2/ d’en partager les conclusions.
Cela évitera de faire monter le stress (pour rien).

9/ Respirez !!

Ou je sais, je radote. Mais croyez-moi c’est essentiel. Respirer c’est vivre. C’est prendre son air, prendre sa place et développer sa confiance. On vous pompe l’air ? Respirez. Ce(tte) collègue ne manque pas d’air (lui/elle) ou prend des grands airs ? Respirez aussi ! Vous vous sentez tête en l’air ? Respirez ! Vous avez besoin de prendre l’air ? Respirez (dehors ?) !
Bref deux ou trois fois dans la journée, prenez d’agréables et profondes inspirations par le nez et en gonflant bien le ventre (en vous disant intérieurement “j’inspire du calme”) puis expirez longuement par la bouche (en vous disant intérieurement “je souffle mes tensions”).

10/ Décidez d’une activité POUR VOUS

Plus d’excuse ! Pour éviter de râler après tout le monde et après avoir validé le point 8, trainez au Forum des Associations par exemple et choisissez un cours de quelque chose. Vous savez ce quelque chose dont vous rêvez mais que vous ne parvenez pas à mettre en place.
Cette fois, c’est la bonne, à vous la peinture, l’aïkido, l’ikebana ou… la sophrologie (bien sûr !).

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>