De notre vivant chère lectrice, cher lecteur, il y a peu de chance que nous puissions un jour aller dans l’espace comme nous prenons le train pour partir en weekend.

Il y a peu de chance que nous puissions vivre l’apesanteur au quotidien.

Comme Thomas Pesquet.

Par exemple.

Thomas Pesquet qui revient de 6 mois dans l’espace, cette immensité sombre et magique à la fois…

Thomas Pesquet qui a déclaré à l’approche de son retour que ce qui lui a manqué là-haut (outre sa compagne, sa famille, ses proches) était :

« Le fait de pouvoir se promener en liberté, d’aller dehors ». Et de pouvoir ressentir « le vent, la pluie ».

J’adore.

Totalement !

Voilà un gars certainement brillant, bosseur, à bloc de motivation, qui a eu la chance de faire un truc extraordinaire (même lui le dit), qui a eu la générosité de nous faire partager sur Facebook ses photos incroyables de la Terre vue du Ciel…

Et son kiff à son retour, c’est quoi ?

Sentir l’air, le vent, la pluie sur lui.

Tout est dit.

Tout est là.

Où ça ?

Dans nos 5 sens !

Sans eux, pas saveur.

Sans eux, pas de relief.

Sans eux, pas de sel

Alors gratitude à nos 5 sens 😉 Ouïe, odorat, goût, toucher, vue… MERCI

Merci d’être là et de nous faire sentir la vie encore plus intensément…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>