Voilà à peu près ce que m’a dit une de mes clientes en début de semaine…

Ce mot “transparente” m’est apparu alors d’une clarté infiniment triste.

Il venait faire écho à d’autres témoignages d’hommes et de femmes décrivant :

leur sentiment de ne pas être regardé

leur impression de ne pas exister pour leur entourage

le vide qu’ils ressentaient face aux évitements, aux silences, aux absences de leurs proches

le manque d’attention

le manque de reconnaissance

le manque d’amour

le manque de tendresse

l’impression d’être rien, nul(le), microscopique

la sensation d’attente, d’espoir qui les nourrissait malgré tout

ou encore, le sentiment d’être dans une sorte de sous-catégorie de gens…

 

Il vient aussi rappeler l’histoire de toute l’humanité et notamment celle du petit bébé qui vient de naitre. Ce petit être qui a besoin de manger, de boire, de dormir, de se couvrir et aussi, de façon vitale, d’être câliné, touché, pris dans les bras, regardé.

En d’autres termes : si le bébé est privé d’affection, sa santé psychique est en danger. Dans les cas extrêmes, il peut se laisser mourir…

 

La communication, les interactions et l’existence de soi dans le regard de l’Autre sont donc fondamentales.

Cela permet à chacun de se sentir exister. Physiquement mais aussi psychiquement.

 

La bonne nouvelle, c’est que se considérer et se décrire comme transparent(e), témoigne d’une prise de conscience.

Et donc, d’un regard différent, plus proche de soi et d’un accueil de ses manques et besoins.

 

Que faire pour ne plus se sentir transparent(e) ?

 

1/ Exprimer ses besoins à ceux qui ne nous voient pas

Puis les laisser – nous l’espérons – nous “ré-intégrer” de façon bienveillante et satisfaisante à leur fonctionnement. Nous permettre ainsi de nous réincarner. De nous sentir vivant de nouveau. Nous redonner accès au partage, à l’amour, aux souvenirs communs…

 

Et le cas échéant :

 

2/ Aller chercher ce qui nous manque, aux bons endroits, auprès de personnes qui nous verront vraiment

Ouvrir un peu le cercle social pour recevoir ce qui nous manque en échanges, en écoute, en partage, en reconnaissance, en bienveillance, en amour…

Bien sûr cette deuxième solution demande d’aller vers, de prendre l’initiative, de sortir de sa zone de confort.

Mais une fois fait, nous nous présentons sous notre jour actuel, ici et maintenant. Nous transmettons notre expérience de la vie, notre parcours, notre regard, notre vision. Nous expérimentons et ressentons d’autres regards, nouveaux, curieux, ouverts.

Notre énergie peut alors se remettre à circuler. Nous nous sentons stimulé.

La re-naissance peut advenir car heureusement, nous ne sommes pas transparent(e) pour toute la Terre.

Nous méritons tous le regard, l’attention, l’amour, le soutien, l’écoute… d’Autres.

Tous.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>