Je n’aime pas les « bonnes résolutions ». J’en ai déjà parlé…

Mais on a beau s’empêcher d’en faire, il y a toujours comme une petite musique qui traine au fond de notre tête et qui nous amène à faire des bilans, des évaluations de ce que l’on a fait ou pas fait, de ce que l’on a mis en place ou non, des projets qui ont abouti ou qui sont en sommeil.

On s’auto évalue. Et en général, ce n’est pas brillant.

J’ai déjà parlé du processus de changement.

Cette fois, je voudrais revenir sur une réalité. Un élément de base qui lorsqu’il n’est pas présent, fout tout par terre.

Cet élément c’est quoi ?

C’est tout simplement la pierre à l’édifice qui manque (parfois ? souvent ?) lorsque l’on essaie de mettre en place des idées, des projets, de nouvelles habitudes et autres « trucs » censés nous rendre plus heureux.

Je vous dis tout !
Cette pierre (précieuse !) se loge dans notre capacité à intégrer qu’il va nous falloir bouger et sortir de notre zone de confort.

Sans changements, pas de changement !

Ce n’est pas en dépensant tous vos sous que vous allez économiser. Ce n’est pas en ne modifiant pas vos habitudes alimentaires que vous allez affiner votre silhouette. Ce n’est pas en regardant le tennis à la télé que vous allez vous muscler. Ce n’est pas en surfant sur le web que vous allez finir ces trois romans.

Non. Je vous assure. Cela ne marche pas comme ça.

Ce serait bien sans doute….

Mais non.

Pour bouger, il faut se bouger. Et on le sait. On ne le sait que trop.

Alors que se passe t-il quand ô rage ô frustration nous ne sommes pas parvenus à installer ce nouveau comportement ou à accéder à ce projet ?

Il s’est passé que nous avons voulu manger un éléphant en entier et en une fois. Paf ! dans l’assiette et bon courage !

Imaginez-vous face à votre assiette contenant un éléphant dodu post-fêtes de fin d’année et que vous devez le manger en un repas.

Un souci ?

Je vous sens moins motivé tout à coup. Où sont passés votre enthousiasme et votre faim ?

Dommage. C’était pourtant bien tentant… Laissons tomber et contentons-nous d’une olive.

Nous voilà face au problème : une méga envie ou un projet qui nous fait vibrer et face à nous une masse de choses à appréhender qui nous écrase et nous démotive à coup sûr. Sans oublier toutes les peurs : de ne pas y arriver, de s’être trompé, de ne pas finir, de ne pas aimer finalement, de changer d’avis, du regard des autres,…

Essayez voir d’ouvrir la bouche : est-ce que l’éléphant passe entre vos dents ?

Non.

Quelles solutions alors ? Comment mettre toutes les chances de son côté ? Comment s’assurer que nous n’allons pas une fois de plus abandonner ? Comment s’y prendre pour qu’enfin nos changements s’inscrivent dans nos habitudes ? Comment s’y prendre pour changer de carrière ? Changer de ville ? Changer de chéri(e) ? Changer de congélo ? Comment s’y prendre ?

C’est simple : on prend ses ciseaux les mieux aiguisés et on découpe !
Autrement dit, on séquence et on agit.

On prend le projet ou le désir dans ses mains mentales et on décortique en petites étapes. Toutes petites étapes. Comme dans une recette de cuisine ! On peut passer du mental au papier, ce sera encore plus efficace. Puis on décide que pour commencer, le mieux est de faire telle action, ensuite, nous pourrons passer à la deuxième puis à la troisième etc.

Et que va t-il se passer ? On finira par le dévorer cet éléphant croyez-moi !

Le tout est d’être méthodique.

Si je souhaite me reconvertir professionnellement mais que cela me parait une montagne, je peux commencer par établir pendant 15 jours, que chaque jour je consacre 30 minutes à une heure à de la recherche par internet par exemple (#SevrageCandyCrush). Je regarde quel métier m’intéresse ou quel secteur, je me documente, je me créée un dossier, j’enregistre des pages, des vidéos inspirantes, des sites, etc.

Résultat au bout de 15 jours ? J’ai avancé ! Je n’ai pas procrastiné en déprimant. #BonneAnnéeQuandMême
J’ai même un super sentiment de fierté qui s’est développé en moi. J’ai la sensation que je m’occupe de moi et de mes projets. Wouahou ! Du coup je suis motivé pour passer à l’étape 2.

Vous comprenez ?
La clé est là. Agir avant tout mais par petites étapes ! Même des minuscules. Mais ne pas rester dans l’inaction et le sentiment croissant de dévalorisation…

Allez hop ! A vous, on se bouge !
Par quoi allez-vous commencer pour vivre la vie à laquelle vous aspirez ?
Dites-moi en commentaires 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.