changement_bienetrologieC’est l’histoire de deux mecs qui s’appelaient Prochaska et DiClemente. Dans les années 70, ces Starsky et Hutch de la psychologie, ont eu le génie de décrire le processus par lequel nous passons pour mettre en place un changement dans nos vies.

Balaises les gars.

Donc grâce à cet article, vous allez enfin comprendre pourquoi votre bonne résolution de 2003 n’est toujours pas opérante ou encore pourquoi votre régime ne sera peut-être pas le dernier…

Nos Starsky et Hutch préférés ont développé cette théorie par rapport aux dépendances (alcool, drogues). Mais ce modèle peut s’appliquer à toute forme d’addiction (travail, jeux, alimentation, sexe…) et plus largement à toute démarche de transformation personnelle.

Tout commence par le constat que changer un truc dans sa life, ce n’est pas linéaire. Non je ne vais pas d’un point A à un point B, la fleur au fusil, cool Raoul, relax Max, tranquille Émile.

La réalité est ailleurs.

En fait, le changement passe par des caps… (Des pics, que dis-je ? Des péninsules… je m’égare… pardon).

Cinq voire six caps, précisément.

Cap 1 : La pré-contemplation
Rien qu’en lisant « pré » puis « contemplation » nous pressentons que ce n’est pas la grosse bousculade ! En effet.
Nous savons qu’il faudrait (« arrêter de fumer », « faire du sport », « réguler nos grignotages »…) mais pour le moment, nous en tirons plus d’avantages que d’inconvénients. Alors nous continuons, point.

Cap 2 : La contemplation
Un pas de franchi, celui de la balance ou des fameuses  « deux colonnes ». Il y a des « pour » que je continue, mais il y a aussi des « contre ». Il serait donc bien que j’arrête mais bon, en même temps, c’est tellement bon… mais risqué aussi.
En gros, c’est une prise de conscience qui s’installe. Ce qui est déjà énorme 🙂

Cap 3 : La préparation
Nous sommes le 2 décembre, c’est bon j’arrête (de fumer, de manger toute la journée, de me ronger les ongles,…). Une décision est prise. Fragile peut-être mais un nouveau pas a été franchi. A présent, il convient de construire la stratégie.

Cap 4 : L’action
Nous y voilà. C’est la phase d’expérimentation de la nouvelle vie. Chaque jour est important. Chaque heure même, est importante. La conscience et l’attention permettent d’avancer vers le but. Certains jours, la détermination protège ; d’autres jours, l’élan s’épuise… mais résiste. Allez poupou !

Cap 5 : Le maintien
Arrêter de fumer c’est bien. Encore faut-il poursuivre au-delà de 2 mois… Le maintien est donc cette phase durant laquelle l’action est mise en place mais durant laquelle elle doit être prolongée dans le temps pour devenir naturelle. C’est de l’endurance. De la course de fond. Il faut s’accrocher et ne pas lâcher.

Cap 6 : La rechute (ou pas !)
Et oui. La rechute fait partie du processus de changement. Elle n’est donc pas négative et pas systématique d’ailleurs. Elle dit quelque chose d’une difficulté. Elle exprime peut-être également un besoin d’aide. Quoiqu’il en soit, il faut la prendre en compte et réajuster l’action (cap 3) pour augmenter les chances de maintien (cap 5).

Moi j’aime bien ce modèle théorique (il en existe un autre dont je vous parlerai bientôt). Celui-ci je l’utilise souvent avec mes patients (et avec moi-même :)). Et à chaque étape, nous pouvons pratiquer des exercices ciblés de sophrologie pour renforcer le processus global.

Alors, vous en êtes où vous ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>