maman_shiva_bienetrologieMères du monde entier, ce message est pour vous ! En cette rentrée 2015, j’avais envie de rendre hommage à toutes les mamans de l’univers.

L’autre moitié masculine de l’Humanité ne le sait peut-être pas, mais en devenant mère, nous sommes devenues des déesses (nous l’étions déjà, mais ça s’est confirmé en fait).

Des déesses aux pouvoirs multiples. Des déesses omnipotentes (si si c’est vrai). Des déesses à la limite de l’humanité (euh ?… bref).

Nous sommes devenues de vé-ri-ta-bles Shiva.

Shiva vous voyez ? Les multibras ça vous parle ? (Rafraichissement de mémoire ici en images).

Bon OK Shiva c’est un Dieu (dit « le bon, celui qui porte bonheur »)…..Mais là n’est pas le propos.

Il est où d’ailleurs le propos ?

Il est là : Shiva a quatre bras ! (voire plus selon les représentations…)

Et c’est là où je voulais en venir (ouf). En devenant maman, nous nous sommes fait greffer des bras.

Personnellement j’ai senti mes 4 bras à la naissance de mon deuxième enfant… enfin, de mon « second » plus exactement sinon on va croire que j’ai une équipe de foot.

Deux enfants, quatre bras. Normal.
Trois enfants, six bras ? (que celles qui ont commis trois enfants, s’expriment).

Ainsi, Mama Shiva est mon nouveau nom à la maison. Pourquoi ? Parce que d’un bras je tiens bébé et avec la main du même bras, je lui donne son bib. Et avec mon autre bras, je donne à manger à mon « grand ». Trop forte !
Ou alors, d’un bras je tiens bébé (le gauche le plus souvent) et avec mon autre bras et mon autre main, je sors le linge de la machine pour le mettre dans le sèche-linge. Ha ha 🙂

Et oui, nous les mères nous avons le pouvoir de faire ça. C’est dingue.

Maintenant que nous le savons, je dis « attention ». Je ne veux pas casser l’ambiance « mais »…

Mama Shiva, à tout vouloir faire en même temps, veut a priori gagner du temps. Ou en tout cas, abattre un max de tâches en un minimum de temps. Car si on devait faire les choses une par une, on y serait encore.

La question est de savoir : où est le problème ? Doit-on tout faire ? Doit-on tout faire en même temps ? Pourquoi considérons-nous que nous devons tout faire là tout de suite ? Et même si nous sommes aidées par nos maris, nos amants, nos amis, nos proches, nos parents, nos  voisins,… (rayer les mentions inutiles), on a comme un réflexe Shivaesque. Allez hop op op les courses, les mômes, le repas, le courrier, la lessive,…. !!

Et nous, où sommes-nous dans tout ça ?

Mama Shiva doit apprendre (parfois) à ralentir ou à faire une seule chose à la fois… Toujours cette notion de conscience chère à la sophrologie. Nous ne sommes pas des robots qui abattent des tâches. Nous sommes des humains et ici particulièrement, des mamans, qui peuvent / doivent aussi profiter de l’instant présent. Personne ne nous demande tout ça (à part nous)…. Cela rejoint d’autres articles que j’avais écrits il y a quelque temps ici et . Je suis d’ailleurs très sensible à la question du burn-out maternel dont je reparlerai prochainement.

A mon sens, Mama Shiva sa vraie force, c’est de savoir doser. Accomplir des tas de choses en un temps record quand c’est nécessaire (parfois on se sent mieux ainsi) et lever le pied (ou plutôt les bras) quand c’est possible, dès que c’est possible devrais-je dire. Pour s’adonner à une occupation appréciée des mamans : profiter (vraiment) de leurs enfants

Sur ce, je vous laisse, j’ai une session Playmobil à honorer moi !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>