Chaque matin, nous souhaitons à nos proches de passer une bonne journée“.

Chaussures, sac, bisou, “bonne journée”.

Porte qui se ferme.

C’est parti !

Mais s’est-on déjà posé la question de ce qu’était une bonne journée ?

Pas vraiment.

A la question Tu as passé une bonne journée :

Il y a la réponse par défaut :

Je n’ai pas eu de galère au boulot,
J’ai réussi à finir mon dossier.
Je ne suis pas arrivée en retard…

Il y a la réponse moyenne :

Tu as passé une bonne journée ? Moui pas trop mal.
(C’est l’équivalent du “Ce n’est pas mauvais” en cuisine….!)

Il y a la réponse négative :

J’ai passé une journée de m… !
J’ai passé une journée pourrie.
Je suis content-e que la journée se termine !
Comme un lundi quoi !

Et parfois il y a la réponse positive :

Oui j’ai passé une chouette journée !
Il m’est arrivé un truc génial, faut que je te raconte !
J’ai eu une belle discussion avec Untel.

La différence entre les trois premiers types de réponse et la dernière ?

La capacité à vivre en conscience chaque moment.

La capacité à se réjouir des petits moments de grâce et de joie que nous offre la vie.

Bien entendu, nous traversons parfois des drames, des douleurs, des vides… Mais même dans ces moments-là, voir une toute petite lueur est possible.

Alors pour passer de bonnes journées, ne passons pas à côté des petites choses qui la colorent.

Soyons attentif au moindre rayon de soleil, au moindre sourire, à la moindre odeur de café chaud, au moindre instant de calme, de rire, de créativité…

Là réside (peut-être), le secret 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>