chasse_bienetrologieIl fait beau, il fait chaud, la visibilité est bonne, l’hygrométrie aussi.
Et si on partait à la chasse ? 😉
Oui à la chasse.

Est-ce la saison ? Je ne sais pas.

Sur ce blog, la saison de la chasse c’est toute l’année.

Pourquoi ? Parce qu’on peut chasser autant qu’on veut et surtout autant de fois que de besoin.

Ici, on ne chasse ni perdrix, ni sanglier, ni tigre.

Non.

Sur la planète Bien-êtrologie, on chasse le négatif. Tout le négatif. Et croyez-moi, il y en a des caisses parfois…

Il peut prendre la forme de pensées ruminantes, de tensions corporelles, de douleurs lancinantes et sourdes, d’émotions qui font mal ou peur,… Bref, c’est un gros machin multiforme pas agréable dont il est bon de se débarrasser.

Comment ? Je vais vous le dire : en procédant à un SDN ! (même pas mal).

Késako ?

Un SDN est un sophro-déplacement du négatif. Et hop bye bye !

On inspire, on prend conscience du négatif en nous et à l’expiration, on l’évacue longuement ce négatif dont on ne veut pas. On peut s’aider d’une image mentale « d’évacuation ». Par exemple, en inspirant on imagine que l’on fait une boule noire avec tout le négatif qui nous encombre et à l’expiration, on la souffle par la bouche ; et ainsi, on la visualise en train de se désagréger puis disparaitre. On peut aussi imaginer du sable qui coule ou s’envole, ou encore de l’eau. A chacun son image. Du moment qu’elle est parlante (comme l’horloge).

Ça marche aussi avec la mauvaise humeur. On inspire, on fait une boule de mauvaise humeur et on s’en débarrasse en expirant généreusement. Et puis de toute façon, à quoi ça sert de faire la g****e ? A part attirer des gens qui font la même g****e ? Alors soufflons ce négatif et reprenons notre sourire !

Je crois qu’au-delà du « simple » exercice de sophrologie, c’est véritablement une philosophie de vie qu’il s’agit d’adopter. Car lorsque l’on chasse le négatif, on fait de la place pour du positif. Un peu comme lorsque l’on fait du tri et du rangement. C’est une posture d’accueil. C’est une position de vie. Le positif avant tout !

Alors prêts ? Pas besoin de fusil, de gilet kaki à poches (sauf si vous y tenez…) ou de besace, notre chasse à nous, ne tue personne au contraire, elle nous rend encore plus vivant !

Pan 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>