lieu_bienetrologieEt voilà, j’ai trouvé un lieu ! (pas noir, pas haut, pas du crime, pas à mille lieux, pas dit…).

Il y en avait sans doute des centaines possibles mais celui-ci a su me capter…

Ça vous fait ça, à vous aussi ? Vous vous baladez quelque part, ici ou ailleurs et paf tout à coup vous vous retrouvez dans une rue ou devant une maison ou face à une étendue et là, à ce moment précis, vous vous sentez bien… C’est comme si vous veniez dans cet endroit depuis trois siècles.

Une « évidence » ? Une « attirance » ? Un naturel ?

Moi ça m’a fait ça quand j’ai visité le local dans lequel je vais avoir le grand plaisir de vous recevoir pour que nous pratiquions de la sophrologie !

J’ai d’abord constaté : peintures vieillottes… d’une couleur très bof… pièce du fond sombre…  Et en plus je ne me sens pas trop l’âme d’une Valérie Damidot…

Puis j’ai imaginé (au-delà de toute limite) : des peintures claires, des stores vénitiens, une lumière tamisée, un sol plus moderne et chaleureux, de la simplicité mais du confort,…

Et ce qui était beau m’est apparu : la traditionnelle pierre bordelaise (désolée pour celles et ceux qui ne connaissent pas…), la hauteur de plafond (et les toiles d’araignées qui vont avec !), les étagères massives mais incontournables de l’ancien bobinier, la rose trémière ayant poussé entre deux pavés (je me voyais déjà à l’île d’Oléron),…

Bref. J’ai visité ce lieu plusieurs fois et plus je le visitais, plus il m’appelait à lui (Aie confianceeeeee).

J’ai pensé alors au processus d’intégration, d’apprivoisement, d’acculturation,…  mutuels.
Être bien dans un lieu, c’est sentir que l’on peut s’y  voir, s’y projeter… Et faire des hypothèsesCe lieu me plait-il ? Pourquoi ? Est-ce que je m’y sens bien ? Y serais-je heureuse d’y accueillir des personnes ? Est-il adapté à la sophrologie ? Les personnes qui y viendront s’y sentiront-elles bien ?

Si la plupart des réponses sont positives (mais sans garantie vous l’avez compris), alors, il faut transformer l’essai (comme au rugby!)… et signer un papier qui dit qu’à partir de maintenant, nous pouvons pénétrer dans ce lieu, y rester, y vivre, y travailler, y investir de notre temps  y accueillir des gens, …

Pour autant, le choix n’est pas guidé par les mêmes critères que pour un lieu de vie. Non je ne me suis pas imaginée vautrée sur mon canapé face à la fenêtre à rêvasser… 😉

Alors voilà, à présent, pinceaux et peinture sont mes nouveaux amis (mais pas pour la vie ouf). Ce lieu est en cours de soins. Il travaille à sa revalorisation personnelle. Il reprend confiance !

Sous 10 à 15 jours, il pourra vous ouvrir les bras pour que sous son aile, nous vivions ensemble de chouettes séances de sophrologie, des moments uniques et transformateurs.

Je me sens heureuse (d’avoir trouvé), excitée (de voir le résultat du relooking ! Magnifaïque mes chéris ?) et impatiente (de vous y rencontrer)… !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>