Ceux qui me suivent sur Facebook l’ont compris : je reviens de formation et je fais des sauts de kangourous joyeux tellement c’était bien !

Dans cet article, j’ai envie de vous parler de ce que j’ai découvert. Car cela va sans aucun doute, ré-vo-lu-tion-ner ma pratique d’accompagnement.

J’ai suivi une formation en “Intégration par mouvements oculaires” que l’on peut aussi nommer thérapie de “réinitialisation par mouvements alternatifs“.

Restez 🙂 Je vais vous expliquer en quoi cet outil est intéressant.

En quelques mots

La présentation détaillée sera prochainement mise en ligne sur mon site. En attendant, disons – pour faire simple – que cette approche a pour but de permettre une reprogrammation du cerveau.

Elle cible ce qui reste actif suite à des traumatismes (choc, accident,…) ou des souvenirs douloureux, sous la forme de sensations (mal au ventre, gorge serrée, respiration courte, angoisse, etc.) ou d’images résiduelles. Elle peut être également utile pour tous les désagréments du quotidien ainsi que les angoisses pour des événements ou situations futurs.

La technique stimule la création de nouvelles connexions neuronales et ainsi, les sensations ou les images envahissantes, sont retraitées selon le schéma habituel de guérison.

Cette approche peut être pratiquée par mouvements oculaires dirigés par les doigts ou un crayon tenu par un thérapeute. Mais aussi, par “taping”, c’est à dire par des mouvements alternatifs des mains ou des doigts sur les genoux de la personne ou sur ses épaules.

La simplicité de la technique et son efficacité paraissent incroyables. Mais pour l’avoir testée en tant que thérapeute-apprenant et en tant que client-cobaye, je peux vraiment témoigner de sa pleine pertinence.

La réinitialisation opérée par cette approche est adaptée à tout ce qui touche à l’émotionnel (angoisse, stress, peurs…), aux victimes de violence physique ou verbale, aux deuils non résolus, aux douleurs psychosomatiques, aux dépendances (tabac, alcool,…) mais aussi pour booster des performances (professionnelles, sportives,…).

Et cerise sur le cerveau, des techniques complémentaires existent pour permettre l’auto-traitement, c’est à dire, pouvoir s’apaiser soi-même ! (comme en sophrologie soit dit en passant).

Pourquoi je fais des sauts de kangourous ?

J’affectionne tous les outils que j’utilise (et heureusement !). Leur application, leur temporalité et leur mode opératoire sont différents. Cette fois, je gagne en temps car je suis en mesure de libérer de façon rapide et durable, une personne qui vient de vivre ou qui va vivre quelque chose qui génère de l’inconfort voire un profond mal-être. Et ce, sur le plans psycho-corporel “comme à mon habitude”.

Je perçois cette technique comme un excellent complément de ce que je propose déjà (sophrothérapie, coaching, Amma, soins énergétiques).

Je dois dire qu’en sortant de ma formation, j’ai pensé immédiatement à certain(e)s de mes client(e)s 😉

Et dire que je m’étais inscrite un peu “sur un coup de tête” il y a plusieurs mois ! Merci l’Univers et merci mon intuition 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Website Protected by Spam Master


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.