entreprises

En quoi la sophrologie peut-elle être utile aux salariés et à l’entreprise ?

La pratique de la sophrologie permet de :

– Améliorer son bien-être psycho-corporel général
– Apprendre à reconnaitre les situations de stress
– Acquérir des outils pour faire face au stress
– Prévenir les troubles musculo-squelettiques
– Renforcer la confiance en soi et son estime personnelle
– Optimiser ses capacités cognitives (concentration, mémorisation, raisonnement, organisation,…)
– Apprendre à se ressourcer, à se reposer, à récupérer
– Retrouver une qualité de sommeil satisfaisante
– Diminuer les risques de dépression
– Diminuer le taux d’absentéisme
– Dynamiser la cohésion d’équipe
– Prévenir les risques psycho-sociaux.

Quelles modalités ?

Après un échange pour bien définir vos besoins et attentes, un programme unique et personnalisé vous est proposé.

Il comprend :

– des éléments théoriques ou de réflexion sur des notions clés (le stress, la motivation, la cohésion d’équipe, etc).
– des temps de pratique de la sophrologie en groupe  de 10 à 12 personnes maximum mobilisant la respiration, la relaxation, des tensions / relâchements musculaires et des visualisations.

La durée et la périodicité sont adaptées en fonction de l’objectif à atteindre.

Une évaluation du programme est effectuée lors de la dernière séance.

 


 

La santé de la main-d’œuvre est essentielle à la réussite d’une entreprise” (Agence Européenne pour la Santé et la Sécurité au Travail)

L’évolution du monde du travail et le contexte économique contraint dans lequel nous agissons, rendent incontournable la prise en compte des risques psychosociaux.

A quels risques psychosociaux les salariés sont-ils exposés ?

–  Au stress
Il résulte d’un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes de son environnement de travail et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face.

A des violences internes
Elle sont commises au sein de l’entreprise par des salariés : harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes.

A des violences externes
Elles sont commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…).

Quelles situations exposent à des risques pycho-sociaux ?

– Les exigences de travail : la quantité de travail, la pression temporelle au travail, la complexité du travail et les difficultés de conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle.

– Les exigences émotionnelles du travail (contact avec du public, relations de service…).

– Le manque d’autonomie et de marge de manœuvre

– Le manque de soutien social (relations de travail, coopération,…) et de reconnaissance au travail (sentiment d’utilité, management centré sur la communication…).

– Les conflits de valeur (le mal-être ressenti par le travailleur lorsque ce qu’on lui demande de faire vient en opposition avec ses normes professionnelles, sociales ou subjectives).

– L’insécurité de l’emploi et du travail (réduit le sentiment de maîtrise de la situation ainsi que le sentiment d’estime de soi).

Quelles conséquences sur la santé des salariés ?

Des maladies cardio-vasculaires, des troubles musculosquelettiques, des troubles tels que l’anxiété ou la dépression, des syndromes d’épuisement professionnel (“burn-out”), des tentatives de suicide…

 


Pour toute information ou demande de devis, vous pouvez me contacter par téléphone 07 50 99 43 85 ou par email info@bienetrologie.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>