En avril 2017, j’ai suivi un stage intitulé « Eveil de la conscience et magnétisme » qui a finalement changé beaucoup de choses dans ma vie.

Durant ce stage, nous avons pratiqué plusieurs méditations. Elles m’ont semblé variées et à chacune d’entre elles, j’ai pu ressentir des sensations variées elles aussi.

Je ne sais pas trop pourquoi ni comment la méditation quotidienne s’est installée dans ma vie mais après le stage, c’est devenu un besoin.

En tant que sophrologue, j’avais déjà l’habitude de pratiquer des exercices de relaxation dynamique ou de pleine conscience plus ou moins actifs.

Mais, j’ai eu la sensation que je passais un autre cap.

Alors, j’ai décidé de méditer chaque jour. J’ai fait de la place à cette pratique dans mon quotidien. J’ai essayé de caler chaque jour 15 à 30 minutes de méditation. Et je crois que j’ai réussi à le faire 99% du temps.

 

Les besoins d’origine

Celles et ceux qui me suivent depuis un moment le savent : je suis une ex hyper active qui a fait plusieurs burn-out. Comme je suis passionnée, j’ai du mal à m’arrêter et immanquablement je m’épuise.

Ainsi, depuis maintenant presque dix ans, j’ai développé une grande attention concernant la gestion de mon temps et de mon équilibre.

Méditer s’inscrit dans cette logique. Etant lève tôt, je ressens souvent un coup de pompe après le déjeuner. Instaurer une pause méditative en milieu de journée par exemple pouvait me permettre de me ressourcer et aussi, de réguler le trop-plein de pensées ou d’idées en moi.

 

Les types de pratique méditative

Pour moi, méditer c’est surtout se poser et être connecté(e) à soi (sans jugement) dans le moment présent. C’est un outil de canalisation du mental et de reconnexion au corps.

Ce que je constate, c’est qu’il m’est plus rapide d’utiliser des supports que de pratiquer seule en silence (j’en parlais ici).

Ce « risque hyperactif » en moi demande encore parfois du temps pour se réguler même si j’ai la sensation que le pire est derrière moi !

Ainsi en m’appuyant sur des audios de méditations guidées, j’ai pu allier mon objectif de base avec le temps imparti pour celle-ci.

Je pratique en position assise, les pieds au sol, le dos droit, dans une posture droite mais non rigide. Les jours où la fatigue est plus forte, je pose ma tête sur un coussin ou je m’allonge.

Année après année, j’ai testé différents audios*. De la méditation à l’hypnose. Du yoga nidra aux affirmations positives. De la conscience corporelle à la conscience spirituelle.

Bref, je « tourne » en fonction de mes envies et de mes besoins.

 

Les effets

Après 5 ans de pratique, je constate que :

  • je suis moins fatiguée au quotidien et j’ai plus d’énergie pour « attaquer » la deuxième partie de ma journée
  • je me sens comme « nettoyée » après mes pratiques et donc plus stable émotionnellement
  • ma concentration et ma disponibilité sont meilleures
  • je sens que je prends vraiment soin de moi en faisant cela (ça me correspond et me convient, en d’autres termes)
  • certains jours sont plus fluides que d’autres et j’ai appris à me dire que c’est totalement OK
  • je suis plus indulgente envers moi, envers mon corps et envers mes états émotionnels
  • mon sommeil est mieux régulé (moins « rumineux » à l’endormissement) ainsi que mes sensations alimentaires qui me semblent plus calmes et moins sujettes aux pulsions à visée compensatoire (#chocolat)
  • je suis beaucoup moins hyperactive qu’avant et c’est un peu comme si je m’autorisais pleinement à faire ces pauses à présent (la méditation n’est pas la seule responsable de cela mais elle y a contribué sans aucun doute)
  • mon corps est plus détendu, les tensions ne s’accumulent plus comme avant (l’ostéo me voit beaucoup moins souvent d’ailleurs)
  • j’adore l’état psycho-corporel dans lequel je suis après une séance (calme, posée, positive, claire, disponible)
  • dans la continuité de la sophrologie, j’explore divers états de conscience modifiée, vous savez ces moments où on est là sans l’être, on entend sans entendre, on somnole sans dormir
  • j’apprécie l’adaptabilité de cette pratique : peu d’équipement (un smartphone pour aller sur YouTube, un casque audio, un fauteuil ou un canapé), la possibilité de pratiquer de 10 à 30 minutes selon mon emploi du temps, une variété de propositions
  • ce qui fait que ma motivation n’a jamais défailli.

Il y aurait encore à dire mais je pense avoir résumé ce qui me semble le plus remarquable. Encore une fois, il s’agit uniquement de mon expérience. Chacun est différent et chacun peut trouver son « truc ».

N’hésitez pas à me dire si vous aussi vous pratiquez la méditation au quotidien ou régulièrement. Ou si vous avez opté pour une autre pratique et quels sont ses effets selon vous !

 

* Voici quelques-unes des chaines YouTube que j’utilise :

  • Cédric Michel (ah la voix de Cédric Michel…) : blague à part, le plus solide méditant de pleine conscience selon moi !
  • Christophe André bien sûr, qui a vulgarisé la méditation de pleine conscience en France tout comme l’application Petit Bambou (incontournables)
  • Frédéric Barbey qui est hypnothérapeute. Débit de parole agréablement lent, souvent avec une musique de fond. De nombreuses séances, thèmes divers, durées variées.
  • Benjamin Lubszynski, hypnothérapeute spécialiste du sommeil. Voix tranquille et rassurante. De nombreuses séances disponibles.
  • Thibaut Goutier, hypnothérapeute aussi. Voix claire et douce. Professionnalisme.
  • Jan & Olivia. Des méditations plus « spirituelles » avec ou sans musique au choix. Beaucoup de choix. Même pour les enfants.
  • Pierre Yvon, hypnothérapeute. Le son est très travaillé (il est passionné de son et vidéo) ce qui fait que c’est agréable. Débit de voix volontairement assez rapide. Mais cela est parfois intéressant pour « tromper » le mental qui décroche du coup 🙂
  • Catherine Paquet qui propose diverses séances : hypnose, relaxation,… très agréables, remplies d’amour.
  • Sandrine Belmont, hypnothérapeute et psychologue. Plutôt spécialiste des troubles du comportement alimentaire mais pas que.
  • Ma chaine YouTube où il y a des séances de méditation. C’est plus rare que je m’écoute mais cela peut arriver 🙂

Je me rends compte qu’il y a beaucoup d’hypnothérapeutes mais pour avoir fait de l’hypnose en cabinet, cela n’a rien à voir selon moi. Je trouve que ce sont plutôt des séances relaxantes qui amènent plus de conscience de soi. A tester !

 

Partagez !

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.