Vous avez remarqué parfois nous sommes en plein dilemme !

Faut-il que j’écoute plutôt mon cœur ou plutôt ma tête ?

Les deux ont leurs arguments.

On fait donc deux colonnes et on liste les avantages et inconvénients de ces deux conseillers.

L’un est plus dans la sensation, l’irrationnel, le corps, l’impulsion, les ressentis, les sens, l’élan, l’intuition…

L’autre se situe davantage du côté du raisonnement, de l’analyse des risques, de l’anticipation, du raisonnable, de la “norme”, du posé…

Alors qui écouter ?

Vous voulez mon (humble) avis ?

Cette question m’a longtemps posé problème je dois dire.

Mais j’ai opté.

J’ai choisi.

Cette solution :

J’écoute (d’abord) mon cœur.

J’ai confiance en lui. Je lui fais confiance.

Mon mental aussi est fiable la plupart du temps mais parfois il calcule un peu trop et m’enlève une part de “plaisir”, de “risque doux”, d’excitation, de lâcher prise…

Pourquoi je choisis mon cœur en premier ?

Déjà, mon cœur n’est pas complètement idiot. Il a capitalisé des expériences, des rencontres, des échecs, des moments d’extase, de joie, de tristesse,… Bref, j’ai le sentiment que mon cœur a comme une sorte de cerveau et qu’il sait.

Ensuite, mon cœur traduit je pense : mon réel besoin, ma réelle envie. Celle qui vient de mes tripes ! Ça ne ment pas.

Mais (il y a toujours un “mais”…) :

Ce n’est pas pour autant que j’exclus mon mental du paysage. Il est là aussi pour quelque chose 🙂

Il me permet de sécuriser a minima la décision prise en écoutant mon cœur.

OK vas-y, mais fais gaffe à toi.

Voilà ce qu’il me dit.

Mon cœur aussi veut prendre soin de moi, mais il est un tantinet plus “kamikaze”. Il n’a jamais le vertige, il est près à sauter dans le vide, il n’a peur de pas grand chose finalement et même s’il a été blessé, il est ultra résilient. Ça m’étonne même parfois !

Quand j’écoutais mon mental d’abord, j’étais souvent frustrée, “calmée” intérieurement, comme anesthésiée de mon humanité. J’étais en sécurité certes, mais ça ne vibrait plus en moi…

Ce qui, n’est pas possible pour vivre heureux !

Alors voilà, j’ai choisi…

Et vous ? Quel conseiller écoutez-vous d’abord pour prendre vos décisions ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>