Nietzsche_citation_bienetrologieSeptembre, mois de la rentrée… Normalement nos neurones sont au top (je dis bien « normalement »…) Alors pour ce triturage de citation en bonne et due forme (les autres victimes de cet exercice sont ici), je propose de nous attaquer à Nietzsche ! Bah on est passé en CM2 quand même. On ne peut pas étudier que du Nabilla…

Pour commencer, écrire Nietzsche correctement, c’est déjà un challenge en soi. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois ! Nietche, Nieztche, Nisztche… Il a dû galérer le Nini avec son nom. Il a dû l’épeler des milliards de fois…

Et donc notre Nini, philosophe et poète allemand né en 1844 (Wikipédia anti-sêche est là), a dit quelque chose de tout à fait intéressant, qui a retenu mon attention sophrologique et bien-êtrologique. Voici chers lecteurs :

« Nous ne pouvons pas devenir qui nous voulons être en restant qui nous sommes »

Et paf ! Là normalement, nous sommes calmés.

Selon moi, c’est une citation qui parle de 3 choses :

1/ L’envie de se réaliser : avoir des rêves à soi (et non pas prendre celui de notre conjoint ou de nos parents…), faire en sorte de les mettre en œuvre (et ne pas se saboter en permanence parce qu’on ne colle pas aux stéréotypes ambiants), s’épanouir en écoutant ses envies, ses besoins, ses désirs,… Aller vers ce qui est bon pour soi. Et ainsi, prendre la pleine mesure du bonheur d’être soi, d’agir en fonction de soi, de penser sa vie.

Je vous vois déjà dire « soi, soi, soi…. Et les autres ? ». Et bien justement. Être soi avec soi, c’est être soi avec les Autres. Et ainsi, développer des relations harmonieuses et équilibrées. Sans ça, les liens que nous établissons sont… compliqués. Mais nous en reparlerons !

2/ Le changement. Pour Nini, point de salut : le changement c’est maintenant ! (Tiens ça me rappelle quelque chose ça). Sans ça, nous restons un « pseudo nous » insatisfait. Voire aigri, plaintif, frustré,… Alors pourquoi pas mais, un jour ou l’autre, cela peut lasser (vous et/ou les autres…).

Changer ça veut dire modifier des éléments connus, revoir, faire des retouches, réajuster. On n’est pas obligé de faire la révolution tout de suite ! On peut y aller pas à pas, à son rythme…

3/ L’inévitable audace qu’il faut cultiver, développer, solliciter pour devenir soi. J’appelle ça « audace » mais ça peut s’appeler aussi « confiance en soi ». En coaching, on parle de notre « zone de confort », de laquelle il faut… savoir sortir parfois. Un genre de coup de pied aux fesses qu’on se donne quoi 🙂

Nini, je te trouve très vrai dans cette citation. Quoi de plus beau que de vivre la vie dont on rêve en cohérence avec ce que nous sommes profondément ? Et surtout de savoir que cela est à notre portée…

Parfois c’est difficile, ça semble loin ou inaccessible ou pour plus tard selon conditions… « Quand j’aurais perdu 3 kg », « Quand j’aurais déménagé », « Quand j’aurais fini ce projet »… je pourrais… faire ci ou ça. Je serais…

Et avant ? On s’arrête de vivre ?

Alors si tu le permets Nini, je rajouterais bien un petit truc à ta citation… « Nous ne pouvons pas devenir qui nous voulons être en restant qui nous sommes. Et si nous avons du mal à le faire, faisons de la sophrologie » !

Hé hé. Oui Nini, la sophrologie nous aide à être nous. Ainsi grâce à elle, nous pouvons laisser émerger notre Être le plus profond et nos rêves… Nous renforcons toutes nos capacités et ressources personnelles, nous apprenons à nous aimer, nous respecter, nous écouter… Et nous développons une philosophie de vie (il n’y a pas que toi Nini qui peut philosopher !), une philosophie de vie positive et remplie d’espoir… !

Sur ce, auf wiedersehen Nini, passe le bonjour à Zarathoustra 🙂

4 Comments

  1. Deborah

    Oui, sortir de temps en temps de la zone de confort, pour franchir des étapes et aller de l’avant. Bon article 😉

  2. yvonne

    né en 1844 – pas 1944 ;-))

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>