Ce n’est pas souvent mais là je m’énerve !

Vous voulez savoir pourquoi ? Lisez la suite.

Alerte rouge : c’est l’été !

Depuis quelques semaines, les médias, les magazines, les réseaux sociaux nous alertent sur l’échéance de l’été qui approche et donc, de l’absolue nécessité de se mettre en mode « Summer body ».

C’est à dire, préparer son corps pour l’été.

Evidemment, de préférence un corps plutôt mince, musclé, tonique, sans cellulite ni bourrelet… De préférence irréprochable et surtout, a minima potable à la plage.

Et avec ça, moultes conseils nutritionnels, sportifs, mindset déferlent de partout. Que celles qui n’ont pas vu passer la pub pour la boisson minceur, le legging de sudation, le coaching anti kilos ou les claquettes anti-cellulite lèvent la main.

Qu’est-ce qui m’énerve là-dedans ?

Dans le désordre :

1/ La pression

J’accompagne trop de femmes en souffrance à propos de leur corps et de leur poids pour rester indifférente à la pression que la mouvance Summer Body induit.

Encore une tendance à suivre qui laisse sous-entendre que notre corps n’est pas à la hauteur de l’été ou qu’il n’est pas prêt et acceptable comme il est.

Encore une tendance qui nous murmure que nous ne sommes pas « bien » telles que nous sommes.

Le risque ? Alors même que nous ne sommes pas trop mal dans notre peau, on se lève un matin et on se met à douter en se voyant dans le miroir. Summer body… Summer body… Faudrait peut-être que je perde un peu moi non ? 

C’est déjà tellement difficile de s’aimer, de s’accepter telle que nous sommes qu’on n’a pas besoin qu’on nous en rajoute une couche en mode jugement d’avance voire condamnation.

 

2/ Le non-sens 

Avec ce deuxième point, on a de quoi halluciner nous les thérapeutes du bien-être.

Depuis quand les êtres humains sont-ils en contrat saisonnier avec leur corps ?

Depuis quand, summer rime avec : devoir de mettre le paquet niveau body au risque de n’avoir plus le droit de se mettre en maillot ?

Le concept visant à discriminer une saison, un moment, quelques mois dans notre vie, me rend dingue.

Car même en hiver, on peut se régaler d’une raclette tout en restant en équilibre. Il n’y a ni tabou, ni honte, ni problème avec les autres saisons.

Parce que s’aimer et prendre soin de soi, c’est être soi, en soi et c’est toute la vie. Pas qu’à l’approche de l’été !

 

3/ L’injonction

Au final, ce qui m’agace aussi c’est cette injonction. Comme si tout le monde DEVAIT passer en mode Summer Body. Comme si c’était cool et tellement classe de se bouger le popotin comme des dingues pour se sentir valable aux yeux des autres.

N’oublions jamais que personne d’autre que nous-même peut nous juger ! Et si certains ne s’en privent pas, cela leur appartient. Ce n’est pas à nous.

Alors Summer Body ou pas, c’est à nous de décider ce qui nous convient, ce qui est bon pour nous, de quoi nous avons réellement besoin.

 

Voilà ce que j’avais envie de partager avec vous. Ne laissez pas les clés du camion à autrui. Vous seule, savez ce qui est bon pour vous. Reprenez votre discernement et votre pouvoir !

 

« Renouer avec son corps » (Affirmations positives à écouter – 18′)

Partagez !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.