Joyeux_NoelNoël approche et je ne suis pas très « alignée » avec moi-même… La raison ? Je dois faire quelque chose que je n’ai pas envie de faire. Je dois être complice d’un mensonge et je n’aime pas cela. Lequel ? Laisser mon fils de presque 3 ans croire au Père Noël…

Je le sais, cette posture reste souvent incompréhensible pour la plupart des gens. Quoi ? Refuser à un enfant la fameuse « magie de Noël » ? Enlever à un enfant du rêve et de l’insouciance ? Empêcher un enfant d’avoir les yeux qui brillent lorsqu’il découvre sa livraison de cadeaux ?

Oui. Et je sais comme ma position s’avère marginale et difficile à tenir face à la pression sociétale…

Pour moi, les choses ne se posent pas en ces termes. Je ne suis évidemment pas dans une démarche de privation. J’estime juste que :

1/ Faire croire au Père Noël c’est quand même mentir. C’est encourager son enfant à se construire sur un mensonge. Et un jour, le voir face à la déception de la vérité… (voire au traumatisme dixit certains témoignages). Je ne suis pas très à l’aise avec l’idée que tout le monde sache sauf lui. Et avec cette fausse croyance alimentée à tout prix, je n’ai pas l’impression d’être la « good enough mother » (chère à Winicott) que je voudrais être…

2/ Noël devrait être avant tout une fête de gens. De gens ensemble. Contents d’être ensemble. Une célébration de l’amour et du partage. Je ne parle volontairement pas du caractère religieux qui définit Noël pour de nombreuses personnes. La foi est personnelle et je ne vais pas en juger.
Mais dans la plupart des foyers, le Père Noël va déposer des cadeaux (de un à tout un tas) au pied du sapin. Chacun les ouvrira. Et quoi ? Des mercis, des bises peut-être. Et puis ? Et puis rien. Ou pas grand-chose.

A voir les vitrines et les catalogues, Noël prend la forme d’une fête de la dépense. Dépenser pour faire plaisir sans doute. Dépenser pour que tout soit bien, joli, bon, inoubliable. Mais quelle garantie en a-t-on ? Notre bonheur sera-t-il à la hauteur de nos dépenses ?

Je ne sais pas si c’est les attentats mais cette année j’ai juste envie de dire à mes proches que je les aime et j’ai juste envie que mes proches me disent qu’ils m’aiment.

Les cadeaux je m’en fous en réalité. Le Père Noël n’existe pas. Nous sommes tous des Pères Noël. Nous pouvons apporter beaucoup aux Autres en leur disant qu’ils comptent pour nous – à Noël… et le reste de l’année aussi !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>