Moi énervée ?

Moui un chouïa.

Disons que certaines choses m’interpellent…

Lesquelles ?

Bougez pas.

Alors voilà, cette semaine (mais ça avait commencé la semaine dernière), j’ai eu une grosse prise de conscience.

J’ai réalisé que le fonctionnement même des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et Cie… réseaux que j’utilise…) était totalement binaire.

Je m’explique :

En gros, sur les réseaux, où tu likes ou tu likes pas.

Soit nous posons un acte d’adhésion :

Je rends visible au monde entier, ma reconnaissance et mon “amour” de l’autre (son image, son article, sa vidéo, son statut,…).

soit nous restons dans l’ombre (inconnus, silencieux, passifs).

 

Bon je vous l’accorde, Facebook a fait un petit effort en ajoutant il y a quelques mois, de nouvelles icônes.

Wouahou le luxe !

N’empêche.

 

Ces pouces en l’air, ces LIKES et ces coeurs, ça dit un truc à nos cerveaux.

Ça dit :

Oui ou Non.

Blanc ou Noir.

D’accord ou Pas.

Je t’aime ou je ne t’aime pas.

J’adhère totalement ou pas.

Je te kiffe, je te lis, je te suis… ou pas.

Je me rallie à ta cause ou pas.

Etc.

Bref, ça nous dit que notre rapport au monde est de l’ordre du tout ou rien.

Résultat ?

Résultat, dans mon cabinet de sophrologie, j’écoute des personnes qui souffrent sans le savoir de ce machin subliminal qu’on nous envoie.

Par exemple ?
La difficulté à aborder de nouvelles personnes parce que en réalité “ça va pas le fait pas”.
La difficulté à rester en couple après la première crise : “c’est mort”.
La difficulté à rester en poste parce que “c’est tous des accros de boulot j’suis pas à la hauteur“.
La difficulté à entreprendre des choses ou des projets parce que de toutes façons “c’est pas pour moi”.

Je comprends tellement ces croyances et ces réactions

Pour autant, il y a une piste !

Oui.

Une ouverture, une voie, une porte de sortie.

Laquelle ?

 

Celle de retrouver le sens de la NUANCE !

Et paf.

Oui “tout simplement” penseront certains.

Mais (il y a toujours en “mais”), cette simplicité n’étant plus de rigueur, nous en oublions cette possibilité :

Nuancer.

Aller chercher au fond de soi, les nuances, les variantes, les détails, les points communs, les points qui divergent. Les différences.

Nuancer en se redonnant le droit d’aimer partiellement, ponctuellement, superficiellement, prudemment.

Nuancer en se donnent du temps, en expérimentant, en reportant notre avis, en changeant d’avis, en n’ayant pas d’avis.

Nuancer en argumentant, en écoutant, en construisant un point de vue personnel et unique.

Parce qu’unique nous le sommes !

 

Alors saisissons-nous de nos claviers et enrichissons nos likes ou nos silences de notre expérience propre. Celle qui est singulière, unique et spécifique.
Celle qui peut résonner et créer des synergies avec d’autres êtres uniques, qui ne pensent pas totalement comme nous peut-être, mais qui peuvent nous apporter leur altérité… 

Tout ou partie(s)

🙂

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>