L’autre soir, pelotonnée sur mon canapé, en mode automnal (ça y est cette fois c’est bon), je cherchais un documentaire à regarder et j’ai choisi celui consacré à Olivier Rousteing, ce jeune styliste de 34 ans (qui cartonne), directeur artistique chez Balmain depuis 2011. 

L’histoire ? Tout bébé, cet homme a été adopté par un couple aimant et attentionné. Mais ses « vraies » origines le titillent alors il décide de partir à la recherche de ses parents biologiques…

Sans spoiler le propos, je dois dire que ce film m’a beaucoup émue. Il a fait écho à des récits de vie que j’entends chaque semaine dans mon cabinet. Des questions d’adultes sur des parcours d’enfants. Des questions d’enfants sur des itinéraires d’adultes. 

Ce qui est le plus frappant (et génial à la fois) c’est que beaucoup d’entre eux, dont Olivier Rousteing, parviennent à se réaliser. Ils construisent leur vie, ils y trouvent leur intérêt, ils y donnent un sens, ils développent et avancent. Ils sont résilients. 

Ce qui est toutefois commun à tous, c’est cette sensation continue de vide intérieur qui malgré tout l’amour qui se manifeste autour, ne parvient pas à se combler. 

Et finalement, le point central pour ces personnes, n’est pas tellement de savoir comment. Comment tout cela est arrivé ? Comment untel/le a fait ? Etc. Mais plutôt, pourquoi. Pourquoi mes parents ont agi de cette façon ? Pourquoi ont-ils eu/dû faire comme ça ? Pourquoi ai-je subi cette décision ? Pourquoi cela m’est-il arrivé à moi ? Etc. 

En écoutant Olivier Rousteing, j’ai eu la sensation que la recherche de la vérité constituait le prérequis à une forme de renaissance à soi-même. En étant plus complet, même si ces compléments ne sont pas ce qu’on attendait au fond, on peut envisager un « après ». Faire avec, plutôt que d’essayer de faire sans. Appuyer sur le bouton Play après l’avoir laissé longtemps en Pause. 

Par extension, je suppose que ce besoin est universel. Comment trouver ma place si je ne sais pas où j’existe, sur quelle planète, dans quel pays, près de quelles personnes, pour quel but ?
Comment prendre soin de moi si je ne sais pas vraiment de quoi, de qui, de pourquoi je suis fait(e) ?
Quel sens donner à mes élans, mes talents, mes passions, mes déceptions, mes doutes… si je ne sais pas comment ils ont été façonnés ? 

Peut-être que lorsque nous nous sentons mal, un peu déprimés, un peu loin de tout et de tous, peut-être que dans ces moments-là, il nous manque justement une information. Il nous manque un indice qui nous mettrait sur la voie, notre propre voie. 

C’est ce que j’appelle l’étape d’accueil puis d’acceptation. Voir les choses telles qu’elles sont, dans leur réalité. Pour ensuite, modeler notre propre réalité à la lumière de ce qui vient de nous parvenir. 

Comme une sculpture qui ne finit jamais. 

Comme une petit bougie qui peu à peu grandit et finit par réchauffer tout une village. 

Ce docu m’a semblé « gravement porteur d’espoir » au final. Les faits sont décrits de façon directe. Pas de chichi, pas de blabla inutile. Olivier Rousteing se voit raconter (oui j’ai bien dit « se voit raconter ») des bribes de son histoire. C’est à dire, qu’une personne qu’il ne connait pas, lui transmet quelques éléments officiels de sa propre histoire.

Cette vérité nécessitera une étape de « métabolisation ». Que faire de cette réalité nue ? L’aimer ? La détester ? S’y retrouver ? Ou non ? Se l’approprier ? 

Puis, à partir de cette mise à jour personnelle, il sera alors possible de rayonner plus authentiquement, plus fièrement même, j’ai envie d’écrire. Comme si enfin, on pouvait être pleinement soi, avec les bons côtés de l’histoire et les moins bons. Avec le package entier que l’on y adhère ou pas. Que l’on y soit attaché ou non.

C’est le processus thérapeutique. Connaitre pour mieux renaître à soi-même. 

« Un homme averti en vaut deux » parait-il. Cela semble plausible en effet 😉 

 

 

*****************

Pas encore inscrit(e) à la Chronique Boostante, le RDV de la bonne humeur & du développement personnel ? 😍 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.