Le couple fait partie des « gros dossiers » pour moi 🙂 Vous savez, un peu comme celui de « la famille » !

Le couple est souvent le lieu où se rejouent nos peurs, nos limites, nos blessures, nos vulnérabilités.

Mais il est aussi un merveilleux laboratoire de croissance personnelle.

[Lire à ce sujet cet excellent livre « Le couple : mode d’emploi » d’Harville Hendrix]

Je vais parler ici des couples hétérosexuels essentiellement. Je n’exclue évidemment pas dans mon propos les couples homosexuels mais j’ignore à vrai dire si ce dont j’ai envie de parler ici, est commun ou non, à toutes les orientations sexuelles.

Ce que l’on constate

Alors voilà, c’est l’histoire d’un couple uni qui après quelques années (voire quelques décennies) constate que la relation n’est plus aussi légère et fun qu’avant. « Avant » ?

Avant les enfants, avant la routine, avant le stress au boulot, avant « les responsabilités » et les tâches ménagères…

Le quotidien prend de la place. Chacun bricole avec ses obligations, ses croyances, ses représentations, ses aspirations, ses attentes et ses émotions.

Le couple voit peu à peu son intimité se réduire. Trop de fatigue, trop de choses « à penser » ou alors l’impression qu’un éloignement physique s’est installé sans qu’on l’ait vu venir.

Pas d’animosité, pas d’hostilité mais une distance avec ces petits moments du début qui rendaient si heureux : les câlins, la sexualité, les massages, les papotages sur l’oreiller, la complicité érotisée, etc.

Où est passé tout ça ??

Le paradoxe

Le truc c’est qu’à ce stade, hommes et femmes n’en sont pas au même point.
Pardon d’avance si je suis un peu caricaturale ! #grossabots

Mais force est de constater que c’est là que se loge le noeud du problème, selon moi.

1/ En gros, Madame n’a pas « la tête à ça ». Il y a tant à faire ! Le rangement, le ménage, le power point pour demain, les devoirs de chouchou, etc.

La bagatelle n’est tellllllement pas ma priorité. Et puis comment voulez-vous que je me laisser aller quand le salon ressemble à un champ de bataille ??? Et qu’en plus je suis crevée ?!?

2/ En gros, Monsieur ne comprend pas pourquoi Madame est tendue. N’a t’elle plus de désir de moi ?

Il a le sentiment qu’elle a des attentes en permanence et que rien ne semble la combler. Elle râle sur beaucoup de choses matérielles et épuise tout le monde. La plupart du temps, elle repousse les tentatives de rapprochement. Cela le blesse, le frustre, le décourage.

Un contexte chargé ?

Je vous épargne la question de la charge mentale des femmes qui, selon moi, est un sujet qui peut se travailler harmonieusement pour que chacun soit plus heureux (et en effets secondaires, le couple !).

Mais c’est vrai que cette charge entre en ligne de compte.

A la fois du côté de l’inégalité persistante dans la répartition des tâches entre hommes et femmes (Grrr!).
A la fois du côté des femmes qui râlent de tout faire mais ne savent pas déléguer ou lâcher-prise quand ce n’est pas fait comme elles le veulent. Et oui mesdames !
A la fois du côté des hommes (et des enfants) qui doivent prendre part à l’harmonie de la maison et ne plus considérer que Madame / Maman fait tout, sait tout car elle est une sorte de « cheffe du bonheur domestique »…

Des fonctionnements inverses

Là où ça se complique, c’est qu’en matière d’intimité ou plutôt de place de l’intimité dans l’équilibre personnel, hommes et femmes ont des fonctionnements inverses.

Cela explique pourquoi certaines situations d’éloignement charnel peuvent durer longtemps et générer beaucoup de doutes et d’insatisfactions.

Les femmes chercheront d’abord à faire et terminer tout ce qu’elles estiment devoir faire avant de s’abandonner dans les bras de leur conjoint. Pas de disponibilité érotique sans clarté domestique en résumé !

Les hommes auront davantage besoin/envie de commencer par les câlins pour pouvoir ensuite, être dans l’action au service du collectif.

Les femmes auront besoin que la relation soit harmonieuse et détendue pour accéder à leur désir et à celui de leur partenaire.

Les hommes verront dans la relation sexuelle un moyen d’apaiser les tensions et de permettre à l’énergie de re-circuler.

Les femmes auront besoin de se sentir pleinement disponibles mentalement pour envisager une relation charnelle.

Les hommes feront une place à chaque petite opportunité pour s’offrir un moment d’intimité avec leur compagne.

Comment se retrouver alors ?

Ces fonctionnements décrits à la hache je vous l’accorde, peuvent cependant s’accorder !

Cela demandera à chacun de faire un pas vers l’autre.

Cela demandera à Madame de lâcher un peu ses obligations (celles qu’elle se donne toute seule bien souvent !) pour réinvestir peu à peu son couple, en termes d’énergie, d’envie, de temps, de disponibilité.

Cela demandera à Monsieur d’investir davantage ou différemment la sphère domestique pour que Madame fasse baisser son stress quotidien.

Cela demandera à Madame de faire confiance à son conjoint lorsqu’il fait des choses dans la maison. De lui éviter les remarques, les commentaires, les « leçons »… De voir l’autre comme une richesse et non comme un frein. De s’ouvrir à des façons différentes de cuisiner tel plat, des façons différentes de faire faire les devoirs à Chouchou, etc.

Cela demandera à Monsieur de se caler un peu plus souvent sur le timing de Madame. Traduction : lorsqu’elle demande quelque chose, en général elle attend que cela se fasse immédiatement ou rapidement, pas dans 3 mois 🙂

Cela demandera à Madame de faire des demandes claires même si son rêve secret serait que tout le monde devine ses attentes !

Cela demandera à Monsieur de veiller à ce que Madame puisse dire ses ressentis, exprimer le vécu de sa journée de travail, sans avis en retour, sans conseil, sans remarque. Juste une oreille bienveillante.

Cela demandera à Madame de laisser de côté la salade à éplucher ou le coup de fil à l’orthodontiste au profit d’un petit moment d’intimité boosteur de complicité (et de détente). #viveleshormones !

Cela demandera à Monsieur de prendre des initiatives, de proposer sa contribution, son aide ou ses compétences régulièrement, en insistant si Madame a du mal à déléguer.

Bref, cela demandera à chacun de rééquilibrer l’ensemble pour mieux s’y retrouver et retrouver surtout, le chemin vers l’autre. Cet autre qui nous a fait craquer, cet autre qui nous manque parfois alors que l’on vit à ses côtés, cet autre que l’on aime profondément…

Partagez !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.