Vous avez remarqué ?

La majorité des gens détestent le lundi.

Et la majorité des gens adorent le vendredi.

 

Ce qui fait que :

Le mardi est plutôt apprécié (mais pas totalement, faut pas pousser) car il indique que ce foutu lundi est passé. Il permet ainsi de ne plus être dans la “reprise”. Tout parait moins difficile.

Le mercredi sonne comme le milieu de la semaine (“la bascule”, ouf…).

Le jeudi quant à lui, sent bon le week-end qui approche ! Ainsi, on lui pardonne toute pénibilité.

 

Résultat ?

Sur cinq jours ouvrés, seul le vendredi est vraiment cool.

Seul le vendredi semble inspirer quelque chose de motivant et d’attractif.

 

Bon OK je caricature… Mais n’y a t-il pas une pointe de vérité là-dedans ?

Faites le test !

Prenez une feuille : tracez une ligne verticale pour faire deux colonnes. Dans la première, inscrivez le nom des sept jours de la semaine les uns en dessous des autres. Puis en face de chacun d’entre eux, inscrivez le mot ou l’expression qui vous vient immédiatement après l’avoir prononcé.

Ne trichez pas ! Laissez parler votre spontanéité.

Exemple :

Lundi / Reprise (pfff… et en plus il flotte)

Mardi / Sport (youpi !)

Mercredi / Enfants (coupure, pause, temps… mais corvées !)

Jeudi / Grosse journée (stress, réunions, déplacements, rythme soutenu…)

Vendredi / Soulagement (week-end en approche !)

 

Si l’un des jours de votre semaine a hérité d’un mot ou d’une expression empli de négatif, il s’avère que votre capacité d’auto-sabotage est réelle et active !

Ainsi, vous vous conditionnez en négatif, vous appréhendez, vous anticipez le pire, vous craignez ce qu’il va advenir… Bref, ce n’est pas la joie et ça ne donne pas envie surtout.

Après ça, inutile de chercher à passer de bonnes journées : le lundi est pourri, le mardi passe encore mais bon c’est quand même le début de la semaine, le mercredi remonte un tout petit peu dans notre estime, le jeudi est peut-être le plus efficace mais crevant et le vendredi est notre ami (même si niveau concentration c’est pas gagné).

Faites aussi le test avec les douze mois de l’année ! Première colonne, les mois et seconde colonne ce que cela nous évoque :

Janvier / Les fêtes sont finies #déprime

Février / On se caille #rhumes

Mars / Ça grêle

Avril / On ne sait pas comment s’habiller

Mai / Les saints de glace nous menacent

Etc.

C’est fou comme nous sommes râleurs et négatifs ! 🙂

 

A présent, puisque nous sommes très fort en conditionnement négatif, nous devrions être capables de nous conditionner en positif 🙂 

Histoire de nous rendre plus heureux, plus motivé, plus enthousiaste et plus apaisé.

Histoire de passer de bons moments plutôt que d’attendre le prochain…

 

Comment faire ?

Reprenez le 1er test avec les sept jours de la semaine. Mais cette fois, au lieu de mettre la première pensée (négative) qui vous vient, inscrivez quelque chose de positif. Soit quelque chose de prévu (exemple : votre cours de pilates du lundi soir qui vous fait tant de bien). Soit quelque chose que vous allez prévoir pour faire de votre journée, un moment agréable et positif. Et faites le pour chaque jour de la semaine.

Et surtout : tenez-vous-y  !

Si en face de mardi, vous avez mis : “ciné en amoureux”, préparez le terrain dès le lundi soir pour savoir quoi, où, à quelle heure ! Et si arrivé le mardi soir, la réunion avec Duboss se prolonge au-delà du raisonnable, tanpis. Vous avez quelque chose de sympa de prévu. Point. Bye Bye Duboss. A demain.

Essayez d’instaurer cela et faites-le chaque jour. Chaque semaine. Tout le temps. Ce peut être des petits choses simples comme une ballade, une méditation guidée chopée sur Youtube et écoutée à l’heure du déj au soleil… Ce peut être des sorties, des coups de fil à de vieux amis, des lectures, des dessins…

A vous de décider.

 

Vous pouvez appliquer cette méthode aux mois de l’année. En face de chaque mois, inscrivez ce que vous envisagez de faire de sympa et inspirant (anniversaire, vacances, achat, peintures intérieures, jardinage,…).

A vous de décider du positif que vous allez vivre !

 

Vous verrez, vous développerez peu à peu votre capacité d’auto-positif 🙂

La reprise du travail le lundi matin prendra tout à coup une autre allure lorsqu’à 19h, un bon ciné en bonne compagnie vous attendra 😉 Ce ne sera plus un jour “loose” mais un jour vécu et vécu en conscience.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>