Autant nous sommes (pour beaucoup) les champions de la perfection, autant quand il s’agit de se lâcher les baskets, il n’y a plus grand monde !

Pourtant, de temps en temps (et même plus), l’imperfection fait un bien fou.

On essaie ?

Force est de constater qu’avec cette volonté permanente de toujours vouloir tout bien faire, nous devenons chargés mentalement, stressés, obsessionnels, contrôlants, etc.

Et nous passons à côté… de la vie. De la nôtre surtout.

Nous courons après le parfait, le plus top, le plus rapide, le mieux fait, le mieux écrit, le mieux présenté, le plus succulent, le meilleur ever… Bref, la barre que nous nous mettons est bien trop haute (pour tout le monde) et ce, tout le temps.

Résultat ?

Nous courons après un truc que personne ne peut atteindre à moins de s’appeler Wonder Woman ou Captain America.

Il est temps d’apprendre la différence entre rigueur et perfectionnisme !

La rigueur serait plutôt du côté du sérieux, de l’engagement, de la conscience personnelle ou professionnelle, de l’attention, de la présence, de la qualité de penser et d’agir.

Le perfectionnisme lui, est plutôt du côté du “sur”. Sur-engagement, sur-impliqué, sur-présent, sur-attentif, etc. Il pense et agit trop, il ne sait pas s’arrêter à temps et finit par s’épuiser.

[Pour savoir pourquoi, comment, quand, pour quoi et où tout cela se loge, lire aussi cette sélection : https://bienetrologie.fr/?s=CONTROLE]

 

Comment faire concrètement ?

Vous allez voir c’est très amusant ! Au départ, on a peur mais après on est fier de soi.

Pour travailler cette problématique de contrôle permanent, une seule option :

Se challenger au quotidien sur des petites choses qui n’ont que peu d’enjeux (en réalité).

Autrement dit : abaisser la barre, lâcher la barre.

 

Des exemples ?

Arriver au bureau à 9h pile (horaire indique sur votre contrat de travail) au lieu de 8h30 voire 7h30 comme chaque jour.

Laisser les autres ramasser leurs affaires.

Laisser les autres prendre les décisions qui LES concernent.

Laisser aux ados le soin de ranger leur chambre.

Laisser le panier à linge se remplir.

Répondre aux mails sous 48/72h et non 48/72 secondes.

Sécher le sport quand vous êtes fatigué.

Acheter des plats surgelés.

Etc.

 

Que va t-il se passer ?

Je vais vous le dire : RIEN.

Il ne va rien se passer. La Terre va continuer de tourner. Et vous, vous vous rendrez compte que vous respirez mieux !

Au pire, une petite paniquounette de rien du tout s’immiscera dans votre stratégie mais très vite, vous l’évacuerez sans vous en rendre compte.

Et quelques heures après, vous serez euphorique et ravi d’avoir bougé les lignes en faveur de plus de lâchage de baskets 🙂

 

Alors ? Quel sera votre tout premier challenge d’imperfection ?

Racontez !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Website Protected by Spam Master


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.