Je relis régulièrement “Les quatre accords toltèques” de Don Miguel Ruiz.

Quand je les ai lus la première fois, je me suis dit que c’était mission impossible.

Trop exigeant et vraiment pas facile à appliquer.

De temps en temps, je retombe dessus alors je prends le bouquin et je relis quelques lignes.

Peu à peu ça a commencé à faire sens.

Dans ma posture de thérapeute et dans ma vie personnelle.

Souvent, je pense à ces quatre accords.

J’essaie de les mettre en application. Parfois, je les oublie aussi… pour mieux y revenir finalement.

Je suis assez bouleversée par celui qui dit “Que ta parole soit impeccable“. J’en ai fait un article d’ailleurs.

Mais ces temps-ci, je m’intéresse de plus près à celui qui nous propose :

“Faites toujours de votre mieux”.

 

J’ai estimé au départ que cet accord était encore une tentative de nous en rajouter sur la tête, comme si on n’était pas déjà assez stressé ou préoccupé !

Je trouvais ça infantilisant de proposer ça. Je me disais “Ben évidemment qu’on fait de notre mieux !”.

Puis, j’ai lu et relu et j’ai commencé à m’approprier les choses.

Et un jour j’ai trouvé un sens à cet accord. J’ai identifié où et comment l’appliquer.

Pas dans la case “pression”.

Pas dans la case “soit parfait-e”.

Mais plutôt dans la case “bienveillance absolue” et “écoute de soi”.

Faire toujours de son mieux serait une façon de trouver la paix. Une façon de se libérer des doutes, des potentiels reproches, des critiques, auto-critiques et autres réjouissances. Une façon de rassurer son mental (et ses ressentis) dans un accomplissement authentique et serein.

Et si par moment, la procrastination, la démotivation, la fatigue, l’ennui, le stress, la tristesse et autres émotions usuelles nous assaillent, considérer que faire de notre mieux dans ces moments-là, c’est peut-être, juste accueillir ce qui est là et fonctionner avec encore plus de douceur de tolérance envers soi-même.

“Faites toujours de votre mieux” n’est pas pour les Autres.

Ce qui pourrait être la compréhension qu’on en a au premier abord. Je vais faire de mon mieux pour que mon/ma boss m’aime, pour que mon mari /ma femme reste, pour que mes enfants soient comblés.

Faites toujours de votre mieux” est davantage une hygiène de vie ou une philosophie de vie, pour soi.

Surtout pour soi.

Un moyen d’être dans la vie et de vivre sa vie :

  • en conscience
  • pleinement
  • respectueusement de soi
  • à son rythme propre
  • sans regret.

 

Ainsi, si nous revisitons nos journées avec cet accord en tête : sommes-nous au max de notre auto-bienveillance ? Sommes-nous bien traitant envers nous-même ?

Sommes-nous raccord ? (jeu de mots !)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>