Vous connaissez certainement ce livre de Miguel Ruiz intitulé “Les quatre accords toltèques”.

Si ce n’est pas le cas, il sera parfait pour votre été 🙂

Bien que les quatre accords soient intéressants et/mais ambitieux à mettre en œuvre, l’un des quatre me plait particulièrement.

Lequel ?

Celui-ci : “Ne faites aucune supposition“.

Pas facile je dois dire, quand nous essayons sans cesse de comprendre les choses, les gens, la société.

L’idée c’est de ne pas imaginer à la place des Autres ce qu’ils pensent ou auraient dit ou ce dont ils auraient besoin.

L’idée c’est quoi alors ?

De leur demander.

De formuler des questions claires pour ne pas extrapoler.

Ainsi, nous stoppons les fantasmes et les hypothèses qui nous font cogiter (souvent négativement pour peu qu’on manque de confiance en soi…).

Nous limitons nos errances mentales.

Nous contenons nos ruminations en ne leur laissant pas de place pour se développer.

Paf !

Car si on y regarde de plus près, nous passons notre temps à imaginer la parole ou les pensées de l’Autre !!!

C’est un sport national 🙂 !!

Elle doit penser ça, il a du faire cela pour telle raison, ils ont besoin de ça…

Qu’en savons-nous au juste ?

Rien.

Rien.

Rien !

Et ces papotages occupent beaucoup de notre temps à tous…

Alors, cette semaine, essayons de mettre en application cet accord !

Basta les suppositions ! Vive les questions !!

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>