Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas fait le coup de la citation !

Je suis retombée sur celle-ci tout récemment et en grande impatiente que je suis (point 1 en intraveineuse obligatoire pour moi !), l’appel de l’article a été plus fort que tout…

Nous devons ces mots à Confucius ! Décidément il est très fort…

Alors qu’avais-je envie de vous dire à travers cette phrase ? Enfilez vos chaussures de rando, on y va !

1/ Penser « processus » plutôt que « but »

Le grand classique : on a un projet, un souhait, une idée.

Et on est totalement OB-SÉ-DÉ(E) par le fait de l’atteindre. Pourquoi pas vous allez me dire ! Oui pourquoi pas…

Mais c’est dommage en réalité. Car on se prive de quelque chose. On se focalise sur l’arrivée sans considérer le parcours. On a comme des œillères.

Peut-être faut-il y regarder de plus près niveau parcours, car il s’avère souvent riche de sens, d’expériences, de prises de conscience, de modifications intérieures, de réflexions, de réajustements.

ll a donc toute sa place ! Et surtout, il mérite qu’on lui en fasse une dans notre conscience.

Pour cela, rien de mieux que les points suivants !

2/ Donner du temps au temps

Ça parait idiot mais ça ne l’est pas ! J’ai appris cela avec le temps (justement…). J’ai appris à lâcher mon impatience. A ne pas vouloir que ça dépote en permanence !

J’ai appris à entendre qu’il fallait du temps à la vie pour se sculpter pas à pas. Ça doit pouvoir ne pas être frustrant, ça doit pouvoir rendre plus conscient de chaque minute.

Si le déroulement de votre projet semble chaotique, ce n’est pas pour rien.
Si votre idée a du mal à prendre forme pour se manifester, ce n’est pas pour rien.
Si votre but semble encore si loin et vous demande d’inclure de nouvelles étapes, ce n’est pas pour rien.

Je sais ce que ça peut faire : colère, frustration, attente, pics de motivation puis pics de profonde démotivation, mini déprimes, baisse d’énergie, remises en question, baisses de confiance, etc.

La seule voie consiste à changer notre perception. A penser « petites étapes », « petits pas », « petites avancées » qui mis bout à bout, nous permettent de nous rapprocher de notre but.

C’est alors un cercle vertueux ! Beaucoup plus motivant, beaucoup plus satisfaisant que ces ressentis précédents qui nous tirent vers le bas.

3/ Célébrer chaque petite pierre enlevée

Si nous parvenons à décaler notre vision puis à intégrer avec amour (oui oui avec amour) le processus puisque a priori il est intéressant ; alors nous ouvrons notre horizon. Chaque pierre enlevée pour déplacer notre montagne est un cadeau à honorer !

Chaque pierre devient un maillon au service de l’ensemble. Un maillon qui a de valeur, de l’utilité, un rôle important.

Si sur votre to-do list, vous avez des trucs du genre « faire les travaux » ou « organiser le dîner du 31 » ou « finir le dossier X », arrêtez-tout ! Risque élevé de procrastination en vue !

Trop c’est trop.

Découpez, rationalisez, séquencez, organisez, simplifiez, précisez,…

Bref, pensez « petites pierres » plutôt que « montagne ».

Et considérez ensuite que chaque étape mérite d’être célébrée. Même si cela vous parait insignifiant, cela ne l’est pas. Même si vous avez le sentiment d’avancer comme une tortue, relisez La Fontaine. Même s’il reste encore des tonnes de petites pierres face à vous, ce n’est pas grave, il y en a toujours moins qu’avant.

Célébrez chaque étape permet aussi d’entrevoir qu’on est capable de lâcher-prise, c’est à dire de laisser faire la vie. De lui faire confiance. De se faire confiance.

Tout cela n’est pas facile parfois je vous l’accorde. La question est peut-être alors : pourquoi cette impatience ? Qu’est-ce que je veux éviter de sentir si les choses ralentissent ? Ai-je peur de perdre le contrôle ?

#JeDisCaJeDisRien

Partagez !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.