Voilà presque un an et demi que j’ai emménagé “à la campagne”.

Par choix.

Après presque 30 ans en région parisienne, dont une dizaine intramuros, j’ai pensé que pour ma santé physique et psychique, il me fallait bouger. Je ne regrette rien. J’ai bien profité de Paris !

Dans un premier temps, nous avons choisi une ville de la banlieue bordelaise. Puis 4 ans plus tard, nous avons atterri à la campagne, en Sud-Gironde.

Le village où nous habitons compte 312 habitants ! (Nous compris).

#penseaupain

Des vignes devant, des vignes derrière et des vignes sur les côtés.

La Terre dessous.

Le Ciel au-dessus.

#etlewifi

Résultat ?

Bah tout va bien ! 🙂

Ici nous habitons sur le territoire de la nature. Nous sommes invités à utiliser son domaine. D’ailleurs les saisons semblent plus marquées. Histoire de nous expliquer “la vie”.

Plus de froid en hiver.

Plus de vert (presque fluo) au printemps !

Plus de chaud en été (donc plus de lézards et de crèmes glacées !).

Plus de feuilles à ramasser en automne… #courage

Sans parler de la visite régulière des chevreuils, des sangliers ou des renards.

La nature nous envoie quelques messages et peu à peu nous les intégrons.

Nous comprenons ce qu’ils veulent dire.

 

1/ La nature n’a ni montre ni smartphone

Elle vit sa vie, à son rythme. Et nous rappelle sans cesse que nous ne pouvons pas la presser.

Le printemps tarde ? Patience, ça va venir quand ça viendra. 

L’hiver est long ? Réchauffe toit devant ton feu au lieu de râler.

Il pleut depuis trois semaines ? Réjouis-toi, ton potager n’en sera que plus abondant.

Inutile de prévoir, d’anticiper ou d’imaginer que…
C’est la nature qui sait.

Elle te dit OK quand c’est OK.
Elle te dit OK quand tu peux ressortir ton BBQ ou mettre ton linge à sécher dehors.
Elle te dit de penser à ramoner ta cheminée lorsque tu remets ton gros pull…

La nature apprend le lâcher-prise et la confiance.

 

2/ La nature s’en fout du regard des Autres

Si elle s’incarne en rose, elle s’intègre à l’environnement.

Si elle s’incarne en pissenlit, aussi.

La nature s’en fout des modes, des croyances et de l’avis des Autres. Elle vit. Point.

Elle n’est ni moche, ni grosse, ni trop grande, ni pas assez verte.

Elle est, point.

Tout fonctionne, harmonieusement, sans prise de tête.  Chacun a une place, chacun à sa place.

 

3/ La nature est cyclique

J’en parlais il y a peu.

J’en suis étonnée chaque jour.

Quand ce n’est pas le moment, ce n’est pas le moment.

Tu as beau faire des prières pour que tes melons soient murs pour l’arrivée de ta belle-sœur qui en raffole. Eux, ils ont encore besoin de 3 semaines pour se pomponner…

La nature a des besoins et personne ne peut changer cela.

Si nous la respectons, nous respectons ses besoins, ses rythmes, ses bizarreries et ses secrets.

 

Inspirante non, Dame Nature ? 😉

Personnellement, plus je la côtoie et plus j’en apprends sur l’humain, sur moi, sur nous, sur nos contradictions et nos résistances…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Website Protected by Spam Master