J’ai déjà parlé d’un sujet proche de celui-ci il y a quelques temps. Pour autant, il continue à me titiller ! Alors je le reprends mais un peu différemment cette fois. 

Par qualité d’écoute, j’entends notre capacité à réellement écouter nos interlocuteurs.

Vous allez me dire « bah évidemment que je les écoute ! ». Sauf que souvent, nous n’écoutons pas vraiment. Nous sommes là face à l’autre (ou à l’autre bout du fil) et nos pensées cavalent dans un monde parallèle. Parfois en prime, nous faisons autre chose en même temps.

Bref, écouter « pour de vrai » n’est pas si facile ! 

La preuve :

1/ Ecouter en mode multi-tâches

Le classique de notre société moderne : faire plusieurs choses à la fois et ce la plupart du temps ! Par exemple : parler avec quelqu’un au téléphone tout en lisant des emails, tout en faisant signe à un collègue qui passe la tête que l’on arrive dans 5 minutes ! 
Autre exemple : on regarde BFM (quelle idée ?!), on écoute le présentateur et en même temps, on lit les titres qui tournent en bas de l’écran ainsi que l’heure qui est affichée de l’autre côté voire la pub pour la prochaine émission qui apparaît tout à coup. 

Rappelons-nous que contrairement à ce que nous croyons, notre cerveau est monotâche ! Lorsque nous le sollicitons pour plusieurs actions simultanées, il les réalise l’une après l’autre très rapidement. Ce qui nous donne l’illusion du multitasking. Résultat, il y a forcément une déperdition d’information. Est-ce « grave » ou non ? A vous de juger. 

 

2/ Ecouter en mode Force de Vente

Cette écoute nous poste en embuscade face à notre interlocuteur. Nous guettons le moment où nous pourrons argumenter en faveur de notre idée. Notre objectif conscient (ou non) est de le convaincre que nous avons raison et de l’amener à NOUS écouter. Notre attention à l’autre reste donc partielle. Nous installons un climat d’échange entre Ego qui ont besoin de s’exprimer et de briller. Nous écoutons pour alimenter notre propre discours. Est-ce écouter ? Je vous laisse en juger. 

 

3/ Ecouter en mode Bla-Bla

Le Bla-bla consiste à discuter pour le bien-être social de tous. Nous bavardons de tout (et surtout de rien). Nous échangeons des banalités qui permettent juste de créer du lien. Les sujets de discussion privilégiés sont : la météo, la santé, les enfants, les activités du week-end, etc. 

L’écoute en mode Bla-bla ne mobilise pas une qualité d’écoute très intense. Le but étant de manifester sa présence et de signifier à l’autre que nous le « réceptionnons ». Ce n’est pas le lieu ni l’espace pour aborder des sujets « profonds » ou plus intimes. Ce serait même un peu étrange dans ce contexte. 

 

4/ Ecouter en mode Mute

Le mode Mute nous rend muet. Nous gardons volontairement le silence face aux paroles de l’autre. Nous écoutons ses mots mais nous n’estimons pas utile (ou pas possible) d’alimenter l’échange. Nous sommes des récepteurs. Le mode Mute est privilégié lorsque nous ne souhaitons pas entrer dans la discussion : par peur, par désintérêt, par agacement, par lassitude, etc. Nous nous mettons en retrait. 

5/ Ecouter en mode actif

L’écoute active désigne une qualité de concentration à l’autre, maximum. Lorsque nous écoutons de cette façon, nous excluons tout autre mode d’écoute (cf. 1 à 4). Nous cherchons à ressortir de l’échange en ayant totalement compris et reçu les paroles de l’autre, sans jugement, sans Ego, sans peur, etc. Notre attitude corporelle montre notre intérêt. Nous pouvons être amené à poser des questions ou à reformuler pour se mettre au diapason de la personne qui est en face de nous. Celle-ci se sent écoutée, nous voit attentif et ce climat favorise la qualité des paroles prononcées. 

Alors ? Quel mode d’écoute avez-vous pratiqué la dernière fois ? Est-ce satisfaisant selon vous ? 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.