L’Intégration par Mouvements Oculaires & Taping (IMO)

La technique

L’intégration par Mouvements Oculaires et/ou Taping est une technique thérapeutique permettant de se libérer de ses souffrances et de ses traumatismes.
Cette méthode peut traiter des souvenirs douloureux (passé), des sensations vécues ici et maintenant (présent) et des événements ou situations à venir (futur).

A l’aide d’un stylo ou de ses doigts, le thérapeute effectue des mouvements que la personne suit de ses yeux. Le protocole étape par étape amène à une reprogrammation des « blocages émotionnels » jusqu’à leur libération complète.

En complément ou en cas de troubles oculaires, le thérapeute peut utiliser le taping qui consiste à effectuer des tapotages alternatifs à l’aide de ses mains, sur les genoux ou les épaules de la personne. La finalité reste la même. Seul le chemin d’y parvenir change.

Principe d’action

Lors d’un événement traumatique ou d’une douleur émotionnelle, le cerveau traite l’information selon son circuit de « guérison » habituel. Même chose durant notre sommeil : notre cerveau classe de façon systématique les informations reçues dans la journée.

Quand une personne souffre de stress, d’images envahissantes issues d’une expérience douloureuse passée ou si elle vit dans l’angoisse permanente vis à vis du futur, c’est parce que son cerveau n’a pas pu procéder à l’ensemble du processus de traitement de l’information dédié à l’urgence et que cette dernière s’est figée en zone de mémoire courte. Des semaines plus tard, des symptômes de mal-être et de tensions corporelles apparaissent. La « non-intégration » de ce qu’il s’est passé, se manifeste.

En reconnectant la personne à ses ressentis négatifs puis en stimulant son cerveau par Mouvements Oculaires ou Taping, le thérapeute reprogramme le processus « normal » de traitement des données et libère ainsi la personne de ses émotions douloureuses.

Pour quelle problématique ?

Tout ce qui va concerné l’émotionnel et le psychique :

  • Stress, Anxiété
  • Angoisses et attaques de panique
  • Peurs et phobies
  • Choc émotionnel
  • Victimes de violence physique / morale
  • Deuil non résolu
  • Culpabilité
  • Douleurs psychosomatiques
  • Douleurs liées à une chirurgie ou un accident, ablation d’un membre
  • Dépendances, addictions (tabac, alcool, nourriture,…)
  • Développement des performances professionnelles, sportives, artistiques, personnelles
  • Etc.

Déroulé d’une séance

En premier lieu, la personne décrit son blocage émotionnel et ses manifestations psycho-corporelles.
Le thérapeute invite la personne à évaluer l’intensité de sa problématique.
Il procède à une série de « mouvements-témoin » pour présenter la technique, à partir d’un élément positif.

Puis il cible et agit sur la problématique amenée par la personne, selon des Mouvements Oculaires et/ou du Taping.
La personne évalue de nouveau l’intensité de son ressenti.
Si besoin, le thérapeute poursuit avec une nouvelle séquence de mouvements alternatifs.
Et ce, jusqu’à ce que la personne soit apaisée et libérée et que son évaluation soit satisfaisante.

Une séance peut être spécifiquement aménagée pour le retraitement d’un souvenir ou d’un choc émotionnel. La technique peut également être utilisée ponctuellement lors des accompagnements que je propose (sophrothérapie/coaching, Amma, soins énergétiques) en synergie et complément.

Le thérapeute peut être amené à transmettre des techniques spécifiques de taping en auto-traitement pour que la personne puisse, si besoin, avoir un outil simple et efficace à sa disposition au quotidien.

Contre-indications

Les personnes souffrant d’épilepsie, de problèmes cardiaques ou vasculaires et de troubles psychiatriques.

La technique ne fonctionne pas ou peu sur des personnes alcoolisées ou sédatées, leur cerveau ne pouvant pas répondre correctement à la commande induite.

Durée

Il faut compter entre 45 minutes et 2 heures par séance.
Le nombre de séances dépend de la façon dont la personne réagit à la technique. Souvent, une séance suffit, parfois il est nécessaire de la renouveler de 2 à 6 fois.


La sophrologie

On en parle, on en parle mais de quoi parle t-on justement ?
Voici ci-dessous quelques repères.

Au commencement…

La sophrologie a été conceptualisée dans les années 60 par le Dr Alfonso Caycedo, docteur en médecine et chirurgie, spécialiste en neurologie et psychiatre exerçant à l’Hôpital Clinique de Barcelone et professeur agrégé de psychiatrie de la faculté de médecine de Barcelone.

Elle s’inspire de différentes techniques orientales : le yoga, la méditation, le Zen, le Tummo.

Le terme de « sophrologie » vient du grec :
OS= Equilibre, harmonie – PHREN= Esprit, conscience – LOGOS= Science.

Cette méthode repose sur un ensemble d’exercices simples visant à harmoniser le corps et l’esprit.

La sophrologie s’appuie sur quatre principes fondamentaux

Le principe de réalité objective : être conscient de soi dans l’ici et le maintenant et adapter son action à la réalité de la situation.

Le principe d’intégration du schéma corporel comme réalité vécue : à l’aide des entrainements, expérimenter de multiples sensations corporelles pour appréhender de façon juste son corps, ses limites, ses formes… Travailler sur les représentations que l’on s’en fait.

Le principe d’action positive : renforcer la pensée positive dans le corps et l’esprit pour s’épanouir, écouter ses désirs, ses besoins et mener à bien ses projet.

La nécessité de l’entrainement : la sophrologie nécessite que les techniques proposées soient répétées très régulièrement.  Peu à peu, la conscience de soi augmente et le mieux-être se fait sentir.

Et concrètement ?

Les pratiques proposées en sophrologie sont de quatre types :

  • des exercices de respiration
  • des exercices de relaxation
  • des mouvements alternant tension et relâchement musculaire
  • des visualisations.

La sophrologie se pratique debout, assis ou en position allongée.

Elle peut être utile dans de nombreuses situations de la vie car son champ d’application est large.
Par exemple : un mal-être personnel ou un manque de confiance en soi, des relations compliquées, une souffrance au travail, la maladie, le passage d’examens ou la compétition sportive, la grossesse…


La sophrothérapie

La sophrothérapie allie psychothérapie et sophrologie.

Cette méthode double permet d’aller à la rencontre de soi pour :

  • dépasser des peurs et des douleurs,
  • révéler ses ressources internes.

L’écoute des sensations corporelles présentes et l’accueil des émotions (amenés par la sophrologie) agissent comme des passerelles.

Les résonances peuvent émerger en toute sécurité. La conscience de celles-ci puis la compréhension de ce qui se joue, dénoue les fils et apportent de la clarté.

Peu à peu, l’esprit et le corps se ré-harmonisent. Le présent prend alors un autre visage.

Les luttes internes font place à un apaisement général. Chaque évènement de vie se repositionne de façon juste.

L’épanouissement personnel apparait. De nouvelles façons d’être et d’agir se créent et prennent sens. Le bien-être s’inscrit (enfin) durablement !


D’un point de vue pratique, les séances de sophrothérapie durent 1H30. Elles s’étalent sur plusieurs semaines à raison de 2 à 3 séances par mois.

Elles se composent de temps d’entretiens psycho-thérapeutiques et de temps d’exercices (de sophrologie, de coaching, etc). Elles se veulent interactives, contenantes et menées dans un climat de confiance.

Des évaluations sont régulièrement menées pour faire le point sur le chemin parcouru et le réajustement à envisager si besoin.

Partagez !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.