Présentation 

L’Intégration pour Mouvements Oculaires est une méthode thérapeutique visant à libérer les souffrances et les traumatismes nés d’expériences douloureuses non dépassées et qui continuent de générer du stress et des tensions ou qui se réactivent épisodiquement. Par exemple : un deuil non résolu, un accident, une rupture, une agression, une violente altercation, une chute,…

L’objectif de ce traitement neuro-émotionnel est de retravailler la façon dont l’information a été enregistrée par la personne lors de l’événement et de favoriser sa juste et bonne intégration ; tout comme cela se produit naturellement dans le sommeil.

L’IMO n’efface par les souvenirs en revanche, elle permet d’alléger la souffrance et de mettre à distance l’affection émotionnelle

Elle peut également être utile pour préparer un événement à venir qui génère du stress tel que par exemple : un examen, l’organisation d’un mariage, une opération chirurgicale, un voyage en avion, un oral, un entretien d’embauche, etc. 

Déroulement 

Le thérapeute guide le client tout au long du protocole de soin séquencé en trois temps

1/ Après une présentation du cadre de la pratique par le thérapeute, le client décrit l’objet de sa souffrance ainsi que les sensations qu’il ressent dans son corps lorsqu’il se reconnecte à elle (mal au ventre, gorge nouée, tête serrée…). Il évalue l’intensité de sa souffrance sur une échelle de 1 à 10. 

2/ Le thérapeute démarre une première séquence thérapeutique d’IMO. Il demande au client de suivre le mouvement de sa main ou d’un stylo bougeant dans des directions précises. Ou alors, il procède par taping (petits tapotements alternatifs) sur les genoux ou les épaules de son client, selon la réceptivité de ce dernier. Des signes d’intégration apparaissent, amenant le thérapeute à stopper les mouvements. 

3/ Le client réévalue sa souffrance et si besoin, le thérapeute l’accompagne dans une deuxième séquence thérapeutique. Certaines souffrances peuvent s’alléger en une séance d’une heure environ, d’autres en nécessitent plusieurs (2 à 6). 

Contre-indications

Troubles oculaires, troubles psychiatriques, problèmes cardiaques ou vasculaires, épilepsie. 

 

Danie Beauliau dans “L’intégration par les mouvements oculaires. Manuel pratique de la thérapie IMO” :

“Cette thérapie facilite l’accès aux réseaux de souvenirs de l’individu et permet à l’énergie des expériences multisensorielles internes de se mobiliser. De cette façon, l’IMO active un processus d’autoguérison taillé sur mesure pour chaque personne et sa problématique spécifique. Cela s’appuie implicitement sur un régulateur interne homéostasique qui aide à trouver les informations qui vont aider la personne à s’adapter à toutes sortes d’expériences ou de situations négatives qui l’ont justement conduite dans le cabinet du thérapeute. Ce n’est pas un miracle, ni un tour de magie, ni une astuce, mais plutôt une technique étonnante qui est pratiquée depuis plusieurs années et qui s’est affinée constamment au fil du temps. Elle n’a pas été inventée en un clin d’œil et n’a pas non plus été inspirée par un rêve, mais elle a été élaborée avec soin par deux praticiens extrêmement qualifiés et compétents de la programmation neurolinguistique (PNL)”. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Website Protected by Spam Master


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.